Aider des enfants

Christian Le Squer au George V, Eden Park , le prix Clarins:  trois « charity » projets totalement différents, mais un même but d’aide et de valorisation d’enfants.

Dans le palace le George V, le chef triplement étoilé, Christian Le Squer, accueille via l’association Rêves des enfants gravement malades pour des goûters.

Les enfants de Rêves reçus au George V

Les enfants de Rêves reçus au George V

 

Avec leurs parents et l’aide du pâtissier, ils participent à un atelier de confection de madeleines au chocolat. Une fois les gâteaux réalisés, un goûter attend les jeunes dans un des salons d’apparat de l’hôtel. Puis ils repartent avec la boîte de leurs réalisations.

Christian Le Squer en pleine explication

Christian Le Squer en pleine explication

De son côté, la marque de sportwear Eden Park créée par l’ancien joueur de rugby, Franck Mesnel, s’investit à Madagascar dans la création et l’organisation d’un collège où 75 élèves sont déjà scolarisés. Education et rugby sont au programme et pour récolter des fonds pour l’association Papillons du Ciel, une mère a réalisé des milliers de nœuds papillon.

Ceux-ci seront vendus 3 € dont 1 € est reversé à l’association permettant ainsi d’offrir 3 repas à un élève du collège.

Les noeuds papillons vendus au profit d'un collège et d'élèves malgaches

Les noeuds papillons vendus au profit d’un collège et d’élèves malgaches

 

 

 

 

Fin mars, Muriel Hattab a rejoint les femmes Clarins telles que Francine Leca, Mireille Darc, Tina Kieffer, Muriel Hermine, Marine Jacquemin. En effet, elle a créé l’association Princesse Margot qui œuvre pour aider les enfants en grande maladie et soutenir leurs familles dans cette épreuve.

Par Christian et Olivier Courtin-Clarins, elle s’est vue remettre le prix Clarins 2016 qui va pouvoir pérenniser son travail auprès des enfants. Comme le soulignent les deux directeurs de Clarins « La maladie ou la détresse d’un enfant ne doivent pas être une fatalité, chacun peut faire bouger les choses ! »

 

Les Clarins et

Les Clarins et Muriel Hattab

 

Share Button
No Comments

Post a Comment