Beaux livres de fin d’année

Sélection de quelques beaux livres à offrir

Pour les gourmands

Apéros gourmands avec des rillettes de Bordeau Chesnel

Crostini à la tomate séchée et rillettes de poulet ou feuilleté aux épinards et rillettes de canard : voici 2 suggestions parmi les 25 recettes proposées par la marque emblématique de rillettes sarthoises.

Depuis le mariage en 1922 d’Anne-Marie-Louise Chesnel et de Jules Bordeau ; la marque reste iconique des rillettes même si elle est vraiment devenue industrielle. Oie, canard, poulet rôti, poulet pimenté …. Nombreuses sont les variétés autour de cette spécialité de la Sarthe.

7, 50 € à la Fnac.

Bellota-Bellota de Philippe Poulachon

Avez vous déjà testé ce jambon là ? Un goût incomparable, un gras qui lui confère douceur et tendresse : à coup sûr c’est le roi des jambons et si ce n’était son prix on l’échangerait volontiers et bien plus souvent en remplacement de notre jambon de Paris !

Si vous voulez tout savoir sur ce fameux jambon espagnol, les secrets des cochons élevés aux glands ; alors c’est ce livre qu’il vous faut acheter pour suivre tous les chemins ‘du cochon au jambon’.

Avec une préface de Ferrian Adria et de Pierre Hermé, des variations inédites de 30 chefs de Barcelone à Paris, d’Hong Kong à Londres autour de cette passion ibérique et de ce jambon mythique.

39, 90 €, éditions La Martinière.

 

 

L’histoire à la carte de Marx et Thomasson

Le chef Thierry Marx, le présentateur radio Bernard Thomasson sont sur France Info tous les dimanches pour nous raconter l’histoire d’un plat, d’où le nom de l’ouvrage qui reprend cette érudition gourmande. Aucune recette avant-gardiste du chef 2 fois étoilé du palace parisien, le Mandarin Oriental ; mais les grands classiques tels que couscous, choucroute, lièvre à la royale, pêche Melba…. quelque peu revisités.

C’est enlevé, rigolo et instructif puisqu’on apprend comment un plat est né, les origines de son nom, son évolution dans la cuisine. En revanche les quelques croquis de Serge Bloch ne sont pas réussis et n’apportent rien au livre.

25, 90 €, Editions La Martinière.

 

180° « des recettes et des hommes » automne hiver

Avec ses 192 pages, ce magazine est devenu si important qu’il en est presque un livre. Seul sa manière de traiter l’information en reportages permet de le considérer encore comme un journal.

Mais quelle réussite dans la réalisation, les photos ; l’ensemble se feuillette avec plaisir.

20 € en kiosque.

Satine de Pierre Hermé

Fort peu de gens ont le talent de Pierre Hermé pour essayer de ‘reproduire’ ses pâtisseries ; mais l’achat du livre vaut, en dehors des recettes, pour le seul plaisir de le feuilleter, pour la mise en place des desserts. Chaque ouvrage d’Hermé est un régal des yeux avant d’être une jouissance des autres sens.

On oublie pour une fois l’Ispahan et bienvenue à Satine, une association de 3 saveurs : le cheese cake, l’orange et le fruit de la passion que le pâtissier décline en gâteau, tarte, bouchées chocolatée, chou, macaron….

Les 50 recettes se révèlent au cœur de luxurieuses compositions florales de l’artiste Azuma Makoto. Les fleurs sont si exubérantes que le financier, le baba, la bûche, la brioche ou le sablé disparaissent presque sous la riche profusion de fleurs.

29, 95 €, Editions Gründ.

Macarons & Gourmandises de Pouget

 

Un pâtissier aussi talentueux que le précédent, Hugues Pouget, qui lui aussi aime décliner un fruit, une saveur en des partitions classiques ou modernisées et un peu plus décalées.

Cet ouvrage là surfe sur le traditionnel avec 35 recettes de macarons, éclairs et choux, cupcakes.

10, 95 €, Larousse Cuisine.

 

Pour les passionnés de botanique

 

Dingue de Plantes de Didier Willery

Mélange de plantes dans le jardin

Mélange de plantes dans le jardin

 

Avoir été un très bon élève à l’Institut de Genech pour apprendre les métiers de la pépinière, avoir eu pour maître de stage le fameux « Pierrot Hennebelle » pépiniériste aussi savoureux dans la vie que connaisseur de la flore ligneuse des jardins décoratifs et, enfin, avoir eu l’opportunité d’être un des stagiaires « chouchou » de la princesse Sturdza au jardin « Le Vasterival » avant d’en devenir le conseiller botanique : voici trois raisons majeures qui ont fait de Didier Willery un de nos meilleurs experts français en Art des Jardins. Et si l’on ajoute le poste de conseiller éditorial qu’il occupe dans la branche française de l’éditeur Eugen Ulmer, voici à grands traits le CV de ce garçon brillant qui signe les textes et les photos d’un gros livres de 400 pages « Dingue de plantes ».

Le jardin de Didier en hiver

Le jardin de Didier en hiver

 

Cet excellent communicant a démarré son jardin personnel il y a 25 ans, autour de sa maison de Camblain-Châtelain (62). La parcelle a grossi avec le temps pour atteindre à ce jour un quart d’hectare, ce qui est assez peu si l’on considère tout ce qu’on y trouve. Didier a un talent singulier pour associer les plantes entre elles. On sent l’enseignement reçu au Vasterival, puisque Greta Sturdza était connue pour les mélanges réussis. Avec sa position au coeur d’un tissu horticole collaboratif, il est à la bonne place pour recevoir les nouveautés. Il teste leurs qualités. Il les observe durablement pour voir comment elles se comportent : arbres, arbustes, vivaces, rosiers, grimpantes, fruitiers. Cela donne des articles bien documentés pour la presse : l’Ami des jardins en premier lieu, avec reprise sur son blog : http://didierwillery.com

C’est un jardin de structure forte inspiré des jardins à la française. Il se divise en douze parcelles qui ont des thèmes. Toutes ont un point commun : une allure naturelle et spontanée qui dissimule la rigidité du cadre fait de bordures taillées et de petites haies.

Chévrefeuille 'mandarin' et sureau doré associés

Chévrefeuille ‘mandarin’ et sureau doré associés

Dans ce pavé littéraire et horticole passionnant d’expériences jardinières toujours vécues et souvent nouvelles, on passe en revue la plupart des plantes invitées chez Didier et comment il les organise entre elles. Forte influence des souvenirs accumulés dans le jardin de la princesse et les autres jardins et pépinières qu’il a visités ! Son domaine est un miroir de ce qu’on peut faire chez soi sans dépenser des sommes folles et sans que cela prenne trop de temps. Ne dit-il pas pour lui une demi-journée par semaine ! même s’il est un peu aidé par épouse et enfant.

 

Les expériences qu’il mène dans ce jardin de charme et jardin d’essai à la fois en font un lieu tout autant unique que son livre est abondant et généreux. Pas une seule page sans une observation judicieuse, sans un message d’encouragement pour les lecteurs qui vont s’y plonger. Succès, échecs, tentatives risquées, tout y passe, tout est décrit. Les lecteurs sont aussi avertis d’entrée : aucun produit phytosanitaire n’a jamais franchi le seuil de cette maison.

35 €, Editions Ulmer.

L’Italie des jardins de Pierre de Filipis et de César Garçon

Un travail de plus de 2 ans des deux ‘compères’ autour des beautés paysagères de la botte italienne et une immersion complète dans leur éternelle richesse et diversité : l’œil furète de la Villa d’Hadrien aux ouvrages paysagers plus contemporains de Russel Page ou de Paolo Peirone. Grâce à Pierre de Filipis qui arpente les gazons depuis plus de 30 ans et a créé une agence spécialisée dans les voyages et découvertes de jardins (Mondes et Merveilles) ; grâce au photographe Paolo Peirone qui a traqué les plus belles lumières ; nous voilà transportés dans 20 des plus beaux jardins du génie créateur italien.

 

39, 90 €, Editions Ulmer.

 

Pour les passionnés de patrimoine

 

En aucun cas il ne s’agit de patrimoine architectural mais plutôt automobile et scientifique avec 2 beaux ouvrages : Incroyable 2 CV et Arctica.

 

Les addicts de vieilles bagnoles vont être fous de joie à la lecture de ce gros ouvrage de Daniel Benharrosh et d’Etienne Musslin qui nous content la formidable légende et aventure d’une voiture mythique.

Pour leur apprendre comment la 2 CV marche ? Quelles sont les typicités de cette voiture ? Ses secrets ? Quels sont les modèles emblématiques comme la fourgonnette, le 4 x 4, le confort ? Quels sont ses dérivés comme la Méhari, la Dyane, l’Ami 6 ? Et connaissez-vous ses séries limitées qui répondent aux doux noms de 007, Charleston et Cocorico ?

Une page ouverte de l'ouvrage

Une page ouverte de l’ouvrage

Cette voiture parmi les plus populaires de l’hexagone est un vrai monument ancré dans la mémoire de tous et entre la 2 CV et les Français c’est plus qu’une histoire d’amour. Alors apprenez en plus encore sur l’Histoire de cette voiture qui a connu un succès foudroyant : en effet, de 1948 à 1990, plus de 5 millions de 2 CV ont été produites et notre 2 CV a franchi bien des frontières.

25 €, Editions Larousse.

 

Arctica the vanishing North de Sebastian Copeland tombe à point avant la COP 21 car ce somptueux ouvrage très riche en photos a pour but de séduire le lecteur et de l’inviter à agir différemment dans le sens d’un avenir durable.

Que nous montrent les photos ? Une Nature encore inviolée, celle de l’Arctique, que l’homme est en passe, si rien n’est fait, à déflorer ! Les paysages du pôle Nord révèlent leur naturalité, leur beauté sauvage car ils ont été peu visités ; les animaux y vivent encore comme ils devraient tous vivre dans le reste du monde, à l’état totalement vierge et sauvage.

Le but de l’auteur-explorateur polaire-photographe de renom-militant écologiste, Sebastian Copeland, est de rendre hommage à ce pays magnifique et d’attirer l’attention de chacun d’entre nous sur le péril qui le menace, sa possible future détresse si on ne le protège pas.

La disparition de cette nature sauvage devrait alerter chaque citoyen. D’ailleurs, la préface est de Sir Richard Branson, un autre militant pour la préservation de Dame Nature.

Puissent – ils être écoutés !

98 €, éditions teNeues.

 

 

 

Visuels fournis par les maisons d’éditions des livres.

Sélection de ML de Vienne et de G Lévêque pour le livre de Willery

 

Share Button
No Comments

Post a Comment