Bloomea et ma peau

Rencontre d’une cliente qui a testé la machine Bloomea pour améliorer l’état de son épiderme.

Le vécu autour de cet appareil pour la peau !

Bonjour, je m’appelle Virginie et je voulais partager avec vous mon expérience Bloomea.

Après ma troisième grossesse, la peau de mon ventre, au-delà du relâchement du début, était très marquée par des vergetures. C’est quelque chose qui me faisait honte, surtout vis-à-vis de mon mari. Je pense que presque toutes les mamans connaissent ça !

J’ai donc cherché à améliorer ma peau et une amie qui avait utilisé Bloomea pour son masque de grossesse, m’a conseillée de faire une cure. Cure qui a duré un peu plus de deux mois, à raison d’une séance par semaine. Je suis ravie du résultat, les vergetures se voient beaucoup moins, la peau est retendue, et surtout ma peau est douce et n’accroche plus !! Mais ce n’est pas uniquement le résultat que je voulais partager, mais le déroulé de cette cure, car cela vaut le coup, ça pourrait en rassurer plus d’une je pense.

Les séances durent une demi-heure (ce qui est pratique pour le faire entre midi et deux) et se déroulent toujours de la même façon. Nettoyage de la peau, séchage, macro-exfoliation, modelage par micro-vibrations.

Les sensations sont plutôt agréables et surtout ça ne fait pas mal. Lors de la macro-exfoliation, on ressent une légère vibration et un léger frottement. Lors du modelage par micro-vibrations, il y a plus de vibrations, mais c’est plutôt agréable car les vibrations permettent de se détendre et de bien hydrater la peau (car le modelage se fait avec leur crème qui est super riche en acide hyaluronique, en collagène, en élastine, une crème vraiment complète quoi !).
Le modelage permet entre autre de raffermir la peau, et après une grossesse, ce n’est pas un luxe. Après chaque séance, la peau est bien douce, et ça c’est top !

Vous allez me dire que ce traitement n’a que des supers avantages… en fait non, il y a quelques petits désagréments, mais ce sont les signes d’efficacité, ce sont les signes que la peau réagit au traitement.

Joue avec acné avant traitement

Joue avec acné avant traitement

La macro-exfoliation va affiner séance après séance la couche supérieure de la peau, en homogénéisant sa surface (la couleur et le touché). Pour faire simple, c’est un gommage de plus en plus puissant, qui oblige la peau à réagir pour se reformer plus forte et avec moins de déformations. Dans la pratique, on commence avec 5 allers-retours la première séance et ça augmente de 5 en 5 à chaque séance. Ça en fait quand même 50 à la dernière séance ! Vous verrez sur les photos que les résultats sont top !

Alors, les signes d’efficacité vous me direz ?… et bien, après la séance, et ce n’est pas à chaque fois pareil, dans le sens où c’est plus ou moins présent, mais globalement, ça rougit, ça chauffe (la peau est mise à nue et les vêtements frottent dessus), la peau s’assèche (mais on met leur crème et la peau est bien hydratée rapidement), et après quelques jours ça pèle. Mais ça pèle vraiment, à tel point que lors des débuts de séance, à partir de la deuxième, mon esthéticienne avait plein de poussière de peau sur son pantalon lorsqu’elle faisait la macro-exfoliation.

Joue après un traitement par Bloomea

Joue après un traitement par Bloomea

Donc voila, le modelage est agréable, donc pas besoin de s’étaler dessus. Moi je conseille vraiment ce traitement, qui se fait chez l’esthéticienne, donc beaucoup moins cher que chez le médecin, en plus elle m’a offert ma première crème. Ma copine qui l’a fait sur son masque de grossesse est super contente elle aussi, sa peau est super belle et moi je suis beaucoup moins complexée avec mon ventre, car même si mes vergetures sont encore un peu visible, ça change quand même beaucoup et surtout au niveau touché, c’est le jour et la nuit !

 

Merci aux équipes de Bloomea avec lesquelles j’ai échangé pour des infos plus techniciennes ainsi qu’avec Virginie qui a bien voulu m’expliquer son ressenti.

Toutes les infos sur www.bloomea.fr

Visuels fournis par Bloomea.

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment