Bougies de parfumeurs

Sélection de vraies bougies d’ambiance, de réelles senteurs-bougies de maisons de parfumerie ou de parfumeurs-nez.

Pas une marque de mode, de gastronomie, de joaillerie, de déco’ qui ne propose, surtout avant les fêtes de fin d’année, une bougie !! C’est le petit cadeau ‘pas cher’ qui fait de l’effet et que chacun peut aimer !!! Mais parfois quelle tristesse : les odeurs sont fades, mauvaises ou bas de gamme, les mèches fument, le pot est moche…..

Retour et sélection sur de vrais produits de qualité où le parfum de la cire a été travaillé par un nez pour un produit bougie, ce qui est différent du parfumage pour le corps.

Fragonard

Maison emblématique de Grasse, Fragonard a quelques matières premières iconiques comme la fleur d’oranger, l’ambre, la rose qui s’épanouissent dans des palettes de parfums d’intérieur comme la bougie.

Pour ce Noël la maison a donné carte blanche à Nathalie Lété pour réinventer le packaging de ses deux senteurs de bougies : fleur d’oranger et pin.

« Allumez-moi » de Fragonard

Posé sur une branche de pin, un rouge-gorge doré décore donc le verre.

Allumez-moi, 200 g, 26 € ; boutiques Fragonard et www.fragonard.com

Maison Francis Kurkdjian

Le nez, Francis Kurkdjian, n’est pas un nostalgique, seulement un homme d’émotions dont les souvenirs catalysent sa créativité. Place pour sa collection de bougies « Les maisons de la Maison » à des lieux qui ont nourri sa mémoire olfactive : la maison de son enfance, un appartement familial, sa résidence de vacances, son appartement parisien…..

Entre la « Rue des Groseilliers » pour un été chargé de baies rouges acidulées, « Anouche » sur fond de confiture de prunes et de pétales de rose, « La Trouverie » aux notes lavande-thym-romarin, « Les Tamaris » pour un souvenir du Sud-Ouest avec immortelles et acacias et « Au 17 » aux notes feu de cheminée et d’encens japonais ; le cœur balance entre les 5 bougies et on ne sait laquelle choisir.

La Trouverie, une ancienne ferme dans le Perche, est un souvenir de vacances de Francis Kurkdjian qui a inspiré une de ses bougies

Outre une combustion de quelques 55 heures, j’ai aussi aimé le pot en biscuit de porcelaine de Limoges : simple, élégant. Un fort beau cadeau de Noël pour des esthètes !

280 g, 70 € ; dans les boutiques parisiennes, au Printemps Haussmann, sur www.franciskurkdjian.com

Penhaligon’s

‘Members Only’ : une bougie d’homme pour vous Messieurs avec cette sublime touche anglaise un peu désuète mais si élégante du packaging de la boîte, alors que la bougie elle même respire le design, l’épuré. Tout le contraste d’un certain ancien charme ‘so british’ qu’on aime tant !

Passez au salon Messieurs pour un doigt de porto devant un bon feu de cheminée et un cigare à fumer lentement sous l’odeur cuirée fumée de cette bougie.

« Members Only » de Penhaligon’s

Collection Portraits, 290 g, 80 € ; boutiques Penhaligon’s et www.penhaligons.com

Nicolaï

Patricia de Nicolaï et son fils Axel tiennent à 4 mains l’orgue à parfums de la maison Nicolaï ; même si c’est avant tout Patricia « le nez » emblématique.

Esprit de fête, celle de Noël, de la Nativité assurément, avec des bougies qui célèbrent les présents offerts par les rois mages à l’enfant Jésus de la crèche : or, encens et myrrhe.

La bougie ‘Or’ fleure bon la cannelle, le cèdre et l’orange ; celle à la ‘Myrrhe’ transporte en Orient en un mélange de pin et de réglisse ; celle à l’Encens qui marie benjoin et ciste vous fait pénétrer dans les lieux spirituels où brûle l’encens.

Or, Encens et myrrhe de Patricia de Nicolaï

190 g, 39 € ou le coffret des 3 bougies à 99 € ; dans les boutiques Nicolaï et www.pnicolai.com

Diptyque

Animaux éphémères dessinés à l’encre noire ou à la craie blanche, créations cosmiques dans des espaces vierges : le bestiaire de Philippe Baudelocque vit dans les voûtes célestes, à l’image des volutes d’une bougie qui se répandent. La Maison Diptyque a donc fait appel à cet artiste pour ces 3 bougies 2017 : une licorne pour ‘Forêt givrée’ aux bois de pin, d’hinoki et à la menthe ; un phoenix pour ‘Larmes d’encens’ où se mêlent feuilles de laurier, cannelle et myrrhe ; un dragon pour ‘Feu d’agrumes’ dans une association orange-bois fumé-clou de girofle.

Le phoenix, la licorne de Diptyque

70 g, 30 € et 190 g, 60 € ; boutiques Diptyque et www.diptyqueparis.com

Parfum d’Empire

‘Tubéreuse Corse’ est une bougie narcotique et miellée à la fois. Addictive via les effluves narcotiques de la tubéreuse qui s’épanouit sous le soleil corse ; miellée par la fraicheur de zestes d’oranges et la douceur de notes de fleur d’oranger que l’ambre et les muscs blancs réchauffent et rendent plus capiteuse…

200 g, 48 € : www.parfumsdempire.com

L’Artisan Parfumeur

‘Mûre Sauvage’ : sûrement un souvenir de promenades de fin d’été entre buissons de mûres et épines framboisées pour une cueillette très gourmande.

En tous cas les addicts au jus ‘Mûre et Musc’, fragrance emblématique de la maison adoreront cette bougie élaborée à partir de 7 cires minérales différentes.

« Mure Sauvage » de L’Artisan Parfumeur

Pour 60 heures de brûlage, 250 g, 60 € ; boutiques de L’Artisan Parfumeur et www.artisanparfumeur.fr

Les Parfums de Rosine

Cette maison de parfumerie spécialisée autour des diverses facettes de la rose propose ici une ‘Rose Noire’, une senteur florale intense, chaleureuse qui évoque les arômes de baie rose et de poivre noir sur un fond boisé d’oud et de santal.

« Rose Noire » des Parfums de Rosine

185 g, 48 € ; www.les-parfums-de-rosine.com

Prix susceptibles de modification selon les points de vente

En ouverture les 5 bougies parfumées ‘les maisons de la Maison’ de Francis Kurkdjian

 

Share Button
1 Comment
  • guillaume mersier
    Répondre 7 décembre 2017 at 17:49

    c’est vrai que des bougies qui puent le chimique, y en a partout maintenant

Post a Comment