Côte d’Azur : 5 raisons de visiter Biot

Toute proche de Cannes, Biot est une ville où l’Art, les arts recouvrent de multiples visages créatifs. Focus sur cette pittoresque bourgade de Côte d’Azur.

1 )  La Créative : un lieu pour rencontrer des artistes

Belle initiative que celle de Claude Pelletier, orfèvre-joaillier professionnellement, de réunir en un lieu dédié et ouvert au public plus d’une vingtaine d’artistes locaux lesquels créent des pièces à prix abordable et s’engagent à venir à tour de rôle rencontrer une fois par mois le public.

Céramiques en grès de Fanny Guilvard

C’est là l’occasion de belles rencontres avec des céramistes, des ferronniers, des potiers, des peintres, des sculpteurs, des verriers …..Tous ont à cœur de parler de leur artisanat et de justifier le bien fondé du label « Ville et Métiers d’Art » de Biot obtenu en 1997.

Travail du verre ou raku à la Créative

Par ailleurs la commune elle-même est une exposition à ciel ouvert avec une grande dizaine d’œuvres monumentales posées çà et là dans les ruelles escarpées. Coup de cœur pour deux pièces d’art XXL : le bronze « J’y retourne » de Sophie Hustin, une artiste installée depuis plus de 20 ans à Biot et dont le travail est là très proche de celui d’une Nathalie Decoster

l’oeuvre de Sophie Hustin : ‘j’y retourne’

et « Noctiluca » le banc de méduses en verre phosphorescent et métal thermo laqué de Nicolas Laty.

Les méduses en verre de Nicolas Laty

La Créative

3 place de l’église

06 410 Biot

2  ) L’église Ste Marie Madeleine pour son retable et ses concerts

Monument historique classé en 1984, l’église construite de 1470 à 1535 a des fondations de l’époque romane.

Si des inscriptions gallo-romaines, des fresques du XVI ème sont encore un peu visibles, c’est le retable qui retient surtout l’attention. Attribué à Louis Bréa (1450 – 1523), chef de file de l’école des Primitifs Niçois ; il représente une Vierge protectrice de l’humanité et miséricordieuse, son enfant Jésus dans les bras. Divers saints entourent cette vierge au rosaire superbement restaurée.

L’église Ste Marie Madeleine

Pour le 35 ème festival des heures musicales de Biot, le programme sera sûrement aussi prestigieux que les années précédentes ; puisque se sont déjà produits dans cette église Thérésa Berganza, Natalie Dessay, Brigitte Engerer, les frères Renaud et Gautier Capuçon, Khatia Buniatishvili, David Kadouch…..

Cette année des concerts auront lieu les 18 et 27 mai, les 8, 12, 17 et 20 juin prochains. Pour le seul concert du 27 mai sont programmés Renaud Capuçon au violon et Kit Armstrong au piano : un superbe duo à priori !

Le retable de l’église Ste Marie Madeleine

3 )  Sébastien Sappa et le jeune Adrien Grare dans la Verrerie Farinelli

Depuis plus de 60 ans, Biot est devenue la capitale du verre contemporain en France et vous connaissez sûrement les pièces en verre soufflé bullé qui sortent de l’une des 4 verreries encore en activité.

extraire une boule de pâte de verre du four en fusion

L’histoire verrière a commencé en 1956 grâce à un ingénieur céramiste Eloi Monod qui a mis au point en 2 ans de recherches cette technique et aujourd’hui plus d’une quinzaine d’artistes travaillent à façonner, souffler la pâte de verre.

Quel bonheur de voir le jeune Adrien Grare visiblement passionné par l’exigence que représente le façonnage de la boule de verre, le souffle à propulser doucement dans la canne, le roulement pour donner la forme désirée. Et la difficulté selon ses propos n’est pas de faire une pièce d’art unique où tout est permis ; mais de constituer un service de verres à pied identiques dans leur plastique, leur forme et bien sûr manuellement et sans moule.

Ne manquez donc surtout pas de visiter un atelier de fabrication : la magie du feu est là, la dextérité manuelle aussi dans la prise d’une boule de verre, la manière de la rouler pour l’allonger, de la souffler pour lui apporter volume et bulles….. Tout un savoir-faire unique et artisanal sous vos yeux !

Sebastien Sappa façonne le verre

Verrerie Farinelli

465 route de la mer

06 410 Biot

04 93 65 17 29

4  ) Le musée Fernand Léger

Une visite dans ce musée se justifie afin de comprendre l’œuvre pluridisciplinaire de l’artiste (peinture, sculpture, dessin, tapisserie, vitrail, art sacré….) et d’admirer le lieu même du musée (architecture d’André Svetchine sur fond de collines couvertes de pins parasol et de Méditerranée au fond).

Une des façades du musée Léger

Comme le musée Chagall de Nice ou celui de Rodin à Paris ; c’est un des musées à n’être consacré qu’à un seul homme et à son œuvre.

Via les œuvres exposées, on peut suivre les différents styles picturaux par lesquels Léger est passé : le cubisme dans sa jeunesse, l’abstraction dans les années 20, le figuratif du début à la fin de sa vie.

Des couleurs très vives et contrastées, des effets de matières ‘céramique – peinture’, ‘mat – brillant’ caractérisent la plupart des œuvres et les formes géométriques succèdent aux machines et aux personnages en mouvement devenant dans les dernières années de travail des œuvres de taille monumentale.

Une autre façade du musée Fernand Léger

D’avril à mi – septembre 2018, une exposition temporaire « Vis-à-vis II » explore les échanges amicaux et artistiques entretenus par notre artiste polymorphe Fernand Léger avec des artistes tels que Calder, Hélion, Rouault, Severini, Duchamp-Villon….

Musée National Fernand Léger

Chemin du Val de Pome

06 410 Biot

04 92 91 50 30

5  ) L’hôtel et restaurant Les Arcades pour bien manger et voir la collection inouïe de son propriétaire

Une ruelle du village

A mi chemin entre le café-tabac-bar de village, la table d’hôtes ; Les Arcades sont une adresse emblématique de Biot aussi bien pour la table que pour les quelques chambres situées au dessus du restaurant.

On aime ou on n’aime pas, mais d’emblée le patron vous tutoie car la convivialité, la ‘coolitude’ est de rigueur et l’important est que vous vous sentiez à l’aise comme chez vous. Vous demandez gentiment à voir l’extraordinaire collection privée d’André Brothier, le propriétaire : on vous la montrera. Vous n’aimez pas trop le dessert choisi : on vous en apportera un autre !!

La rue sur laquelle donnent les Arcades

Brothier s’est installé ici en 1952 et très vite le tabac initial s’est transformé en restaurant & galerie, certains artistes ayant réglé leur facture en laissant là une toile, là une sculpture ou en peignant sur les murs.

En 1956, Arthur London met en page L’Aveu dans la chambre 9 et Eric Kadrane traduit ici Lolita en 1960. Divers artistes tels que Villers, Dauphin, Melano ayant vécu plus de 15 ans à Biot se retrouvaient fréquemment pour une salade d’artichauts violets, un aïoli ou un lapin à la provençale. Aujourd’hui encore, les musiciens du festival couchent souvent à l’hôtel (comptez dans les 60 à 100 €).

Au sous-sol et dans certaines chambres, on peut admirer du Vasarely, du César, du Braque, du Paco Segasta, du Melano, du Kolb… Assez inhabituel donc !!

Des oeuvres privées aux Arcades

Les Arcades

14-16 place des Arcades

06 410 Biot

04 93 65 01 04

attention réservation indispensable pour ce lieu très sollicité

Vue d’ensemble sur Biot

 

Toute info à l’office de tourisme de Biot

4 chemin neuf

06 410 Biot

04 93 65 78 00

www.biot-tourisme.com

www.cotedazurfrance.fr

Visuels fournis pour la plupart par l’office de tourisme de Biot

 

Share Button
No Comments

Post a Comment