Découvertes pour ma cave et j’ai craqué pour …..

Château Rasque, Aqua Libra pétillante, Wolfberger, Jura, Absolut, Gremillet, St James : testées pour vous voici des nouveautés vins, rhums, vodkas et autres spiritueux ; des boissons que j’ai aimées et qui méritent votre attention.

 

 

 

 

Même si les foires aux vins commencent à se terminer, il y a encore des nouveautés (alcools et/ou vins) qui méritent un test et un achat pour atterrir dans votre cave.

Aqua Libra, l’eau pétillante fruitée

Elle a été lancée en Angleterre en 2017 et arrive chez nous aujourd’hui. Bien qu’appartenant au groupe qui a des marques telles que Tesseire, Moulin de Valdonne, Fruité ; cette eau là à base d’extraits naturels de fruits est non sucrée (moins de 2 calories par canette), sans édulcorant ni ingrédient artificiel.

L’Aqua Libra au citron

2 saveurs au choix : citron-citron vert, mandarine.

1, 49 € la canette de 33 cl ; dans les rayons snacking de Casino, Franprix et en gms.

Un rosé, la cuvée Alexandra, de Château Rasque

En Provence près des Arcs Draguignan à Taradeau, le Château Rasque est un beau domaine familial tenu de main de fer par la famille Biancone.

Passant dans cette belle région du massif des Maures, j’y ai découvert leur rosé iconique, la cuvée Alexandra du prénom de la dernière sœur de la fratrie. Un rosé phare composé à 50 % de Grenache et de Cinsault en bouteille satinée emblématique du domaine ; dont c’est la majeure partie de la production (700 hectolitres).

Le rosé emblématique du Château Rasque ( Côtes de Provence)

De fins arômes ; mais du gras et de la gourmandise sans excès caractérisent ce vin parfait pour l’apéritif.

17, 50 € ; 04 94 99 52 20.

Wolfberger et Fleur de Bière

Fleur de Bière blanc de Wolfberger

Porte-parole des saveurs alsaciennes, cette distillerie s’est tournée dès 1979 vers les Eaux de Vie locales et depuis 2004 elle compte 5 eaux ayant reçu l’homologation IGP (indication géographique protégée) : kirsch, quetsche, mirabelle, framboise et whisky. En liaison avec 25 arboriculteurs travaillant sur 45 hectares de vergers en Alsace, la traçabilité des produits est parfaitement respectée, en particulier pour cette Fleur de Bière qui s’inscrit dans l’actuelle tendance des alcools anciens.

Ambrée pour d’autres cocktails

Quel est le secret de cet alcool ? Un moût de houblon, un brassin de bière non filtrée et non pasteurisée qui est passé en fût de chêne pendant 18 mois pour bien vieillir. Comme les fûts ont contenu au préalable du Pinot Noir de la maison, le distillat laisse s’évaporer des notes de bière blonde de garde réveillées par les fruits rouges. Mais en bouche, si les fruits rouges ressortent encore ; la douceur du malt, de la vanille et d’un peu de cacao domine.

A boire pur sur des glaçons ou en cocktail ; 33, 95 € les 70 cl ; en réseaux traditionnels et sur www.wolfberger.com

 

 

 

 

La vodka Absolut en édition limitée

La marque suédoise revendique plus que jamais son engagement local et national au cœur de l’élaboration de sa vodka : 100 % des ingrédients proviennent du proche environnement de la distillerie d’Ahus au sud de la Suède.

Composant premier de cette vodka, le blé d’hiver riche par la robustesse de son écorce et la longueur de son cycle de croissance est cultivé par des agriculteurs situés dans les 200 kms environnants la distillerie ; l’eau de source très pure est puisée à 140 mètres sous la distillerie.

 

Impossible de changer complètement le design de la bouteille qui est iconique ; mais sur le flacon teinté de bleu des caractères roses et verts néon pour une plus belle visibilité.

En grande distribution et dans les bars partenaires ; 17 €.

Divers rhums : Saint James, Charrette, Havana Club, Rivière du Mât

J’adore le rhum en cocktail long drink type Ti’ Punch ou pur sur un glaçon pillé.

Pour la distillerie réunionnaise Rivière du Mât, place à Gold Barrel, un rhum traditionnel vieilli en foudres de chêne dont la maturation offre un palais vanillé fruité assez rond.

12, 45 € en gms et dans les bars.

Rivière du Mât et Saint James , deux rhums issus de la Réunion et Martinique

Pour les puristes, le Saint James XO est un martiniquais de l’AOC Martinique, la seule AOC rhum au monde.

Cet XO est composé de vieux rhums âgés de 6 à 10 ans qui ont été assemblés et se sont enrichis de notes torréfiées (moka, cacao, pruneau, figue) par leur séjour en fûts de chêne.

34, 50 € ; en gms et chez les cavistes.

Direction Cuba avec Havana Club 7, un rhum issu d’un mélange de bases de rhums vieillies en moyenne 7 à 14 ans en fûts de chêne.

La robe acajou clair révèle des arômes de cacao et de vanille avec des accents épicés-boisés.

De son côté, la bouteille a été imaginée par l’artiste Vald pour cette édition éphémère.

39 € ; sur Drinks & Co.

Havana Club et Charette

Chez Charrette, outre des vieux rhums et de extra-vieux ; place à des rhums délicatement parfumés sans pour autant être de rhums arrangés.

L’Epicé est un de ceux-là et il dévoile des touches soutenues de baies roses, de gingembre, d’épices ; conférant une réelle intensité en bouche lors de la dégustation. A boire pur comme un vieux rhum plutôt qu’en cocktail.

21, 90 € ; www.rhum-charrette.com

Jura 12 ans pour un whisky

Départ pour l’Ecosse et embarquement pour l’île de Jura, un îlot riche de quelques 200 âmes. La gamme ‘Signature’ de cette distillerie ré-ouverte en 1963 propose des single malts plus ou moins tourbés.

Pour les connaisseurs, la belle robe dorée du 12 ans affinée en ex-fûts de bourbon, puis en fûts de xérès a des arômes de chocolat noir et d’agrumes.

Le single malt 12 ans d’âge de Jura

A boire en short drink, pur avec un trait d’eau pour le laisser s’exprimer mais en aucun cas un verre entier de gazeuse !

49, 90 € ; chez les cavistes.

Un champagne premium, la cuvée Evidence de Gremillet

Gremillet : un début étonnant quand Jean Michel Gremillet abandonne son statut d’agent EDF pour devenir vigneron suite au legs de 30 hectares de vignes par sa mère.

Aujourd’hui la maison peut s’enorgueillir de 48 hectares, de 23 salariés dont 6 sont de la famille fondatrice, de 8 flacons, dont la très belle cuvée Evidence.

Du 100 % Chardonnay vieilli en fûts de chêne, une robe or pâle bien brillante : ce vin là, un Blanc de Blancs, a la complexité et la puissance aromatique d’un vin vineux (normal car il a été élevé sous bois) mais il conserve la fraicheur liée à son unique cépage, le Chardonnay.

La belle cuvée 100 % Chardonnay, Evidence, de Gremillet

Cette cuvée atypique est un assemblage de 4 années de vendanges, d’un vieillissement de 4 ans minimum, d’un dosage brut à 7g/l.

A Acheter maintenant en vue des fêtes, ce vin là est idéal à boire sur des plats délicats tels que St Jacques, dinde…

45 € ; chez certains cavités et sur www.champagnegremillet.fr

 

Prix susceptibles de modification selon les points de vente

En ouverture d’article des raisins lors des vendanges à Rasque

 

 

 

 

 

 

Share Button
1 Comment
  • Bertie
    Répondre 19 octobre 2018 at 22:21

    Le champagne Gremillet est excellent je l’ai déjà vu de fois un très bon souvenir

Post a Comment