Du rhum pour vos cocktails

La Rhum Fest Paris venant de se terminer, zoom sur quelques bouteilles appréciées en vue de cocktails au rhum pour cet été.

Du 22 au 24 avril dernier, le Parc Floral de Vincennes à Paris a accueilli la quatrième édition du Rhum Fest Paris, un événement devenu incontournable pour la culture rhum dans toute l’Europe, avec son iconique cérémonie des Rhum Fest Awards 2017.

Les rhums réunionnais Rivière du Mât

Pas moins de 310 références cette année pour participer à ce concours, réunissant plus de 20 catégories et prenant en compte la matière première, l’âge et la teneur en sucre de chacun des rhums présentés.

Coup de cœur pour 4 bouteilles dont certaines ont d’ailleurs ont été distinguées : 7 médailles pour Maison La Mauny et Trois Rivières (groupe Chevrillon) dont une d’argent pour la Maison La Mauny Ananas qui étonne par son exotisme et sa nouveauté.

Trois Rivières Ambré Finish Single Malt : une originalité qui séduit les addicts au rhum et ceux au whisky ; puisque la maturation de 12 à 18 mois en fûts de single malt lui donne des saveurs de tourbe et d’orge maltée. Il est ambré, rond et structuré comme un rhum mais subtil, boisé, tourné comme un whisky ! Il titre 40 °. 16, 95 € en grandes surfaces.

Fruits et rhum mélangés pour La Mauny Ananas

Intéressant aussi car blend très abouti, l’Appleton Estate Rare Blend 12 ans ! Vieillissement 12 années dans des fûts de chêne américain, ce qui lui confère le caractère boisé et la teinte acajou ; notes fortes de cacao, de vanille, de café, de grillé pour cet assemblage de rhums ambrés rares. A déguster pur, 55 € chez les cavistes.

La Maison La Mauny innove avec une association arômes de fruits naturels et un rhum blanc agricole. 25 ° pour ce martiniquais où la douceur de l’ananas contrecarre la force du rhum rendu plus épicé par le gingembre et rafraîchi par le citron vert. 11, 95 € en grandes surfaces.

Rivière du Mât est une ancienne distillerie créée en 1886. Le blanc (Master Legend) est élaboré à partir de mélasse fraîche et convient parfaitement aux cocktails (10, 95 €) ; le brun (Gold Barrel) est vieilli en foudres de chêne puis fini plusieurs mois en fûts de bourbon (12, 50 €).

On reconnaît les rhums Trois Rivières à leur étiquette bleue iconique

Découverte impromptue aussi lors d’un before pris dans l’hôtel La Belle Juliette à Paris d’une gamme étonnante de spiritueux au rhum associés à des thés et / ou à des cafés, Baristéa.

L’idée est venue entre Tricoche-Spirits et Victor Delpierre, champion du monde Barista à cocktails, de créer des alliances inédites entre des cafés sélectionnés, des thés verts ou de Chine fumés avec des fruits, des épices, des plantes et des rhums guadeloupéens. C’est inédit et à consommer seulement dans des bars ou via le net (www.tricoche-spirits.com).

Baristéa, du rhum associé à des cafés ou à des thés

Dans le même genre vous pouvez aussi tester les rhums arrangés BreiZÎle.

Des fraises de Plougastel et du rhum

Trois bretons émigrés en Guadeloupe et revenus au pays ont créé ce mélange de rhum arrangé à la fraise gariguette de Plougastel. On marie ainsi la tradition des Caraïbes à la fraîcheur acidulée de la Bretagne.
Hélas, je ne peux vous donner mon point de vue sur cet arrangé ; ne l’ayant pas testé !!

BreiZ’Île est disponible dans plus de 700 boutiques en France à 29 € les 75 cl.

 

A vous les Ti’punchs, les Daïquiris, les Manhattan, les Mojitos….. ; sachant que d’autres maisons (Don Papa des Philippines, Ron Diplomatico du Vénézuéla, Isautier de La Réunion, Matusalem de la République Dominicaine) peuvent aussi être intéressants et avoir leur spécificité.

 

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment