Fetish Café de Pierre Hermé

Pour les addicts au précieux grain, Pierre Hermé assouvit leur passion avec son dernier Fetish, le Fetish Café.

Chocolat, Ispahan, citron : certains Fetish sont peut-être plus faciles que d’autres pour le pâtissier.

 

Est-ce le cas pour le café ? Sûrement car le café est une matière première dont les innombrables saveurs sont autant de goûts, autant de parfums différents liés à des souvenirs olfactifs.

L'éclair

L’éclair

Pierre Hermé s’est penché sur le café il y a longtemps (1999) avant de rencontrer Hippolyte Courty le fondateur de « l’arbre à café » qui l’a éduqué, guidé et lui a fait goûter à plusieurs crus de qualité exceptionnelle. Selon le plant, le fruit, sa taille, sa maturité, sa torréfaction, sa préparation, sa mouture ; le café développe un goût spécifique, différent du grain d’à côté.

Plusieurs origines et variétés ont retenu les papilles d’Hermé : le Iapar Rouge du Brésil, le Bourbon Pointu du Piton des Neiges de la Réunion, la cascara ou pulpe de café, le moka, le café vert ; chaque variété ayant sa typicité.

Un des deux macarons existant au café

Un des deux macarons existant au café

Aux côtés de l’éclair, du chou, des macarons, du Saint Honoré, du palet chocolaté, du cake ; 3 gourmandises retiennent tout particulièrement mon attention : la tarte au café, le croissant, la gaufre.

Pourquoi ? Ces 3 pâtisseries concentrent la forte subtilité du café et sont des produits qu’il est difficile de trouver chez des pâtissiers de renom, d’où leur intérêt. Une pâte sablée, une ganache et une crème Chantilly au café pour la tarte ; un biscuit au café imbibé de café pour le cake ; pour la gaufre il s’agit d’une pâte à gaufre légère et alvéolée fourrée de crème comme la célèbre spécialité à la vanille de Lille chère au général de Gaulle qui en faisait venir chaque semaine à l’Elysée.

 

 

 

La tarte au café monte sur le podium des réussites

La tarte au café monte sur le podium des réussites

 

Pour les frapadingues de café … Mais ne tardez pas, c’est jusqu’au 27 mars prochain.

Croissant au café

Croissant au café

 

 

Compter environ 7, 20 € pour une pâtisserie individuelle.

www.pierreherme.com

 

 

 

 

Share Button
2 Comments
  • martins
    Répondre 15 février 2016 at 02:04

    Ca donne envie tout ca!

  • guillaume
    Répondre 16 février 2016 at 08:59

    ca a l’iar super bon

Post a Comment