Gros plan sur le monde de Chaplin

Proche de Vevey en Suisse, le Chaplin’s World est un musée où les adultes revivront avec nostalgie la vie du Vagabond et où les petits s’amuseront de la scénographie interactive.

Charlot ouvrier en bleu de travail, Charlot la moustache carrée vissée sous le nez pour singer Hitler, Charlot coiffeur en blouse blanche, Charlot funambule en redingote noire, chapeau melon et canne en bois ; mais toujours Charlot bouffon prompt aux pantomimes.

Plusieurs scènes mythiques de films sont mises en scène

Comme pour Tintin, de 7 à 77 ans, vous ne pouvez être que séduit (e) par les emblématiques farces et mimiques qui n’ont pas pris une ride et par le bonheur de retrouver des séquences de films qui ont bercé votre enfance. La machine des Temps Modernes, la cabane de la Ruée vers l’or, le ballon mappemonde du Grand Dictateur, la danse des petits pains : autant de scènes devenues mythiques et qui témoignent bien du fait que Charlie Chaplin est le père du cinéma hollywoodien.

Chaplin et Oona dans la roseraie en 1953

Le musée Grévin comme fil conducteur de la scénographie

Aux côtés de la Compagnie des Alpes, leader européen des loisirs, c’est le musée Grévin qui a mis en scène toute la vie de Chaplin à Corsier sur Vevey et son œuvre. Logique pourrait-on dire car seuls 7 ans séparent les naissances de Chaplin et du musée Grévin. C’est à Grévin qu’Emile Reynaud présente pour la 1 ère fois le film d’animation « les pantomimes lumineuses ». Or quoi de plus cher au cœur de Charlot que les pantomimes et le p’tit bonhomme de prendre toute sa vie durant des gestes, des allures, une démarche exagérée pour faire rire ou émouvoir. En transgressant les ficelles du tragique et en déroulant celles du comique, le Vagabond a donné ses lettres de noblesse au muet et à l’art du comique.

Une scénographie à la Grévin

Grâce aux ateliers du musée Grévin, les personnages sont modelés, sculptés, coulés en cire, costumés et accessoirisés. Dans la salle de bain apparaît alors Albert Einstein ; au centre d’une piste de cirque d’autres figures iconiques du cinéma muet, Laurel et Hardy, s’amusent avec Buster Keaton ; plus loin c’est le terrible Eric Campbell qui vous fera peur au détour du parcours. Et le charme opère car même si tout n’est qu’illusion chacun retrouve son film préféré pendant que d’autres se coiffent du fameux melon de Chaplin.

Einstein est dans la salle de bain de Charlot ???

A la découverte de l’homme dans son manoir

Aux côtés des studios reconstitués, le visiteur peut s’imprégner de la vie intime du cinéaste car « sa » maison se visite et nombreux sont exposés des objets lui ayant appartenu. Acheté alors que son épouse attendait son 5 ème enfant, ce manoir retrace la vie simple d’un homme qui fut enfin heureux là pendant 25 ans après les importantes vicissitudes de son existence. De l’enfance d’errance à la vie de music-hall en passant par des divorces pénibles et ultra-médiatisés, des accusations politiques erronées, un refus de vivre aux Etats Unis ; il n’en est rien. Seul demeure ici le bonheur d’une vie calme, la paix ‘d’un homme comme les autres’ avec sa femme Oona et ses huit enfants autour de jeux facétieux dans la maison ou le parc.

Le manoir proche de Vevey où vécut 25 ans Chaplin

Néanmoins malgré une vie familiale animée, l’artiste était resté le même qu’à l’époque hollywoodienne, à savoir un travailleur acharné. «Travailler c’est vivre et j’aime vivre », disait-il. 81 films écrits et produits, 26 récompenses et distinctions, un anoblissement par la reine Elisabeth II en 1975, la plus longue standing ovation (12 mn) de la cérémonie des Oscars : la vie du petit saltimbanque n’a été qu’une suite de rebondissements rocambolesques à l’image de ses films. Seule la vie à Corsier sur Vevey témoigne d’une certaine sérénité et c’est pour cela que comme 500 000 visiteurs déjà depuis l’ouverture en avril 2016 on se plaît à venir vivre quelques instants auprès du regretté Charlot.

Chaplin regardant ses propres films

Chaplin’s World

Route du Fénil 2

1804 Corsier sur Vevey

www.chaplinsworld.com

Comment venir au monde de Chaplin ? Par le train via le Lyria qui facilite les déplacements en Suisse en offrant des combinés. On rejoint Lausanne par le Lyria qui offre sur le court trajet Lausanne-Vevey 40 % de réduction sur le tarif CFF.

www.tgv-lyria.com

www.suisse.com

Certains visuels fournis par le Chaplin’s World ; en ouverture d’article le chapeau melon et la canne ayant appartenu à Charlot.

 

 

 

 

 

 

Share Button
1 Comment
  • Bertie
    Répondre 14 juillet 2018 at 10:31

    Que de bons souvenirs dans cette exposition
    Un personnage original et décalé sur son époque

Post a Comment