Halte à la transpiration !

Le point sur les récentes découvertes en matière de transpiration, un souci naturel et quotidien que les Français et les Françaises assument mal. Un sujet peu glamour mais hélas utile !!!!!

Déodorants, anti-transpirants, sueurs froides, odeurs gênantes, sels d’aluminium : autant de sujets liés à la transpiration qui sont au cœur de nos préoccupations quotidiennes, surtout quand les beaux jours reviennent.

En effet, les cernes humides sous les chemises des hommes et sous les tee-shirts des femmes sont mal tolérés ; mais ce qui préoccupe le plus les Français est le problème des mauvaises odeurs. Alors pourquoi ce phénomène ? Gênante, la sueur est néanmoins utile car elle régule notre température corporelle et nous débarrasse de certaines toxines.

Une gamme très complète chez Nivea qui va de l’invisible au no transfer taches blanches en passant par les frais sans sel d’aluminium

Avant de crier haro aux cernes sous les aisselles ; essayons de comprendre ! Il existe deux types de transpiration au niveau des aisselles : les glandes eccrines transmettent de l’eau non odorante, les glandes apocrines une transpiration riche en bactéries et sentant mauvais. Il est donc question de lutter contre ces bactéries pour limiter au maximum les émanations nauséabondes (déodorant) ou de ‘boucher’ le canal sudoral pour ralentir le flux de sueur via les sels d’aluminium (anti-transpirant). Mais il a été dit dans certains médias que les sels d’aluminium étaient dangereux, cancérigènes ; alors que de son côté la médecine n’apporte aucune preuve scientifique du danger des dits sels et donc des anti-transpirants ; même si l’agence nationale de sécurité du médicament recommande de ne pas les utiliser sur une peau fraîchement rasée ou épilée. Les molécules des sels d’aluminium sont trop volumineuses pour pénétrer la peau. Cependant il est excessif d’utiliser des détranspirants à forte concentration de sels (de 20 à 25 %) type Etiaxil ou Perspirex ; si on n’est pas atteint de la pathologie de l’hyperhidrose dont souffre moins de 3 % de la population en Europe.

Rogé Cavaillès : des déos efficaces et certains plus adaptés aux hommes

Le dernier Cadum à la verveine& citron

A vous de choisir, selon vos besoins, les produits qui correspondent à vos attentes : anti-humidité, non transfert des odeurs sur les textiles, longue durée de 48 h, galénique parfumée ou non, roll-on ou spray au niveau du packaging. N’oubliez pas que quel que soit le déo ou antitranspirant une bonne douche est avant tout et avant toute consultation dermatologique le moyen le plus efficace pour se débarrasser des mauvaises odeurs de transpiration.

Ma sélection

Cadum et Déodorant Micro-Talc : ce spray a supprimé les sels d’aluminium et les a remplacés par des micro-talcs qui absorbent. Il hydrate via l’aloe vera contenu dans la formule légèrement parfumée. 2017 voit la sortie d’une nouvelle senteur très fraiche : verveine-citron.

100 ml, 3, 60 €.

Rogé Cavaillès et Absorb + : ce roll-on est bien concentré en poudres qui absorbent les excès de gras et d’eau. Il pare donc aux situations humides en cas de stress ou de chaleur impromptue.

Roll-on, 50 ml, 7, 90 €.

Nivea et Invisible For Black & White : ne pensez pas à l’énoncé du nom du produit à des problèmes de peau noire ou blanche ! Non, il s’agit d’éviter ici le transfert des taches blanches de cet anti-transpirant sur des vêtements. Etonnante formule qui est douce et crémeuse.

Le deo mineral bille de Vichy

A noter aussi que les formules fresh natural et fresh flower de Nivea sont maintenant sans aluminium ; ce qui est un vrai plus.

Très large la gamme existe en spray et roll-on ; env. 3, 30 € les 100 ml.

Vichy et Déodorant Minéral : voilà une formule gélifiée qui ne laisse pas d’auréoles sur les vêtements clairs et / ou foncés et qui a supprimé les sels d’aluminium en les remplaçant par une association de 4 minéraux (sodium, carbonate, calcium et magnésium). Il promet une tenue de 48 h ; ce qui justifie son prix.

Bille roll-on, 50 ml, 9, 50 €.

My Cosmetik et son kit : Pour celles qui veulent du 100 % naturel tout en s’amusant à jouer au laborantine ! Voilà un kit pour réaliser chez soi avec huile essentielle, huiles naturelles, vitamine E, cuiller doseuse, pipette et pot son propre déo.

Plus pour l’amusement une fois ! C’est à mon sens tellement plus simple d’acheter une produit tout fait !

14, 65 € ; www.mycosmetik.fr

Faire soi-même ce déodorant grâce à MyCosmetik

Prix susceptibles de modification selon les points de vente

Share Button
No Comments

Post a Comment