La Chartreuse

Elixir aux plantes, potion médicinale, digestif puissant : la Chartreuse réunit de nombreuses qualités…. Mais la connaissez-vous vraiment ?

Avouons-le, je n’avais pas bu de Chartreuse depuis 20 ans car j’en avais gardé un goût herbacé et amer proche du médicament.

Or cette boisson-là ne s’aborde pas aisément : il faut en connaître la fabrication et le désintérêt de toute une communauté de frères chartreux qui l’élaborent pour l’apprécier. De plus une femme devrait d’emblée être orientée vers la jaune plus douce et moins alcoolisée ou vers la cuvée spéciale MOF – sommeliers chaleureuse et parfumée plutôt que d’avaler cul sec la verte à 55 %.

Frère Jean-Jacques œuvrant à la distillerie de la Chartreuse à Voiron

Frère Jean-Jacques œuvrant à la distillerie de la Chartreuse à Voiron

 

Testée au cours d’un merveilleux repas concocté par un chef 2 étoiles d’Isère et commentée par Olivier Poussier, meilleur sommelier au monde 2000 ; la Chartreuse expliquée, dégustée à bonne température (le plus souvent sur des glaçons) prend une tout autre dimension.

 Dans les réserves quelques vieux flacons

Dans les réserves quelques vieux flacons

 

L’intérêt de la Chartreuse est son secret de fabrication préservé depuis 1605 et immuablement concocté avec les mêmes 130 plantes par le même ordre religieux. Et l’émotion pointe quand on sait avec quel amour cette communauté de frères répète inlassablement les mêmes gestes séculiers pour notre seul plaisir gustatif et que c’est là leur seule source de revenus.

La verte est la plus connue

La verte est la plus connue

Impossible donc de donner la liste des ingrédients ; si ce n’est de dire que la formule fut remise en 1605 par le Maréchal d’Estrées, compagnon d’Henri IV, à des frères respectueux de la très stricte règle monastique de saint Bruno, moine allemand né à Cologne vers 1030. Aujourd’hui elle est encore élaborée selon les anciens grimoires dans le monastère des Chartreux près de Grenoble.

Des reflets différents selon la verte ou la jaune

Des reflets différents selon la verte ou la jaune

A travers les siècles, la Chartreuse a soulagé bien des maux, enrayé des épidémies et donné du cœur à l’ouvrage aux combattants des deux dernières guerres mondiales ; avant de devenir à l’heure actuelle un digestif plaisir ou un des alcools entrant dans la collection de cocktails tendance.

On peut visiter la distillerie et la cave à liqueurs tous les jours de Pâques à la Toussaint.

au 10 Bd Edgar Kifler

38 516 Voiron

04 76 05 81 77

 

 

 

Share Button
1 Comment
  • Wang
    Répondre 10 août 2016 at 11:26

    ca a l’air bien tentant

Post a Comment