La Côte Vermeille : un espace de biodiversité à découvrir

Le territoire des Pyrénées-orientales revendique un réservoir extraordinaire de biodiversité, tant sur son domaine terrestre que dans ses domaines marin et littoral. Quatre villes en sont les phares touristiques. Du nord au sud et au fil de la côte : Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère. Quatre bijoux inestimables !

Etat des lieux

Sous tutelle du Ministère de l’Environnement, les parcs naturels marins qui ont été créés par une loi du 14 avril 2006 sont gérés par un établissement public l’Agence des aires marines protégées. Profitant de cette aubaine législative, le Parc naturel marin du Golfe du Lion a vu le jour en 2011. Il s’étend sur environ 4000 km2 d’espace marin, soit l’équivalent de la surface du département auquel il est rattaché.

Vignoble entre ciel et mer

Ce parc sera une zone de référence pour la connaissance de ce milieu, de ses écosystèmes, de ses canyons pouvant atteindre 1000 mètres de profondeur avec le coralligène et les herbiers. Une fois mieux connu, il sera plus facile de le préserver. Cela passera par l’amélioration de la qualité des eaux en participant aux actions de lutte contre les pollutions terrestres et marines. Tout autant qu’en soutenant et favorisant un développement durable des activités économiques de la pêche et du nautisme.

Jean Michel Solé maire de Banyuls dans son vignoble

Nouveauté 2017

L’idée du moment est bien de convaincre les autorités espagnoles de prolonger une démarche de protection élargie entre les deux pays. Pour reprendre une expression souvent entendue lors d’un récent voyage de presse destiné a faire connaitre le nouveau « Biodiversarium » de Banyuls qui ouvre ses portes cet été : « le parc ne met pas sous cloche l’espace protégé. » Bien au contraire, il orientera ses populations dans des directions de gestion écologique et durable. Les scolaires seront parmi les premiers à être sensibilisés par des conférences et des ateliers spécialement étudiés pour eux. L’aquarium a ouvert ses portes en juillet 2017, et tous les jours ensuite à l’exception des 25 décembre et 1er janvier.

L’aquarium du biodiversarium

Vignobles entre ciel et mer 

Deux des quatre communes ont accroché leurs noms à un vignoble d’exception. Celui de Banyuls est le plus connu dans la mémoire populaire. « Un petit verre de Banyuls, disait-on dans les années 50, ça va vous fortifier ! » Fortifier, on ne sait pas, mais réjouir le palais et réchauffer l’âme sûrement. Collioure, Port-Vendres et Cerbère sont réunis à Banyuls dans la culture de merveilleux cépages : Carignan, Grenache, Cinsault, Marsanne, Mourvèdre, Muscat et Syrah pour ne citer que les plus connus.

Le vignoble de Banyuls

Bien associés dans des dosages qui peuvent varier chaque année selon les caractéristiques des récoltes, ils vont remplir de merveilleux flacons de vins blancs, rouges et rosés. Les caractéristiques du vignoble sont aussi réjouissant que ses vins. Dans un savant mouvement qui achève sa course au pied de la Méditerranée, la vigne enveloppe les pentes abruptes des montagnes et façonne un paysage singulier qui fait rêver. Les esprits les plus poétiques y voient une succession d’amphithéâtres ouvert sur la mer. En s’adaptant à cette géographie des extrêmes, les vignerons de la Côte Vermeille ont donné au paysage son statut patrimonial renforcé par la présence de monuments historiques comme l’Eglise Notre-Dame des Anges à Collioure peinte si souvent par les meilleurs artistes.

Randonnée au Cap Bear

Paysages et dégustations

Sur ce territoire, le vignoble a la faculté de se marier à d’autres types d’espace : bois, maquis, oliveraies. Ce mélange offre une biodiversité abondante remarquée par des appellations désormais bien connues comme réserves naturelles, Conservatoire du littoral et Natura 2000. Oiseaux et gibiers trouvent en ces lieux gîte et couvert. Les pentes abruptes, l’instabilité des sols schisteux, les pluies parfois diluviennes ont conduit les hommes à développer une architecture en terrasses qui dévale jusqu’aux maisons, parfois la mer. Murs et murets retiennent le sol. Vu des chemins de randonnée d’altitude, cela dessine des lignes ondulées, plus ou moins parallèles et toujours adaptées à la pente du territoire. Les parcelles de vigne sont de petites tailles, en moyenne un demi-hectare. La production est faible, autour de 15/25 hectolitres/hectare, soit la moitié des productions de Bourgogne ou Bordelais. La mécanisation des tâches d’entretien quasi-impossible tant les terrains sont accidentés. Toutes ces considérations font que les productions de Banyuls et Collioure donnent des vins de caractère souvent puissant aux arômes marqués. On les découvre auprès d’un réseau de vignerons locaux qui organisent des dégustations commentées, parfois même des repas pour découvrir les accords mets et vins. Deux exemples :

Les vendredis entre juin et septembre, renseignements   www.vins-cotevermeille.com

et les lundis en fin de journée jusqu’au 18 septembre.

Embarquement sur catamaran

Points forts de l’été 

Beaucoup de paysages, beaucoup de monuments et beaucoup de plaisirs en perspective. Voici quelques points forts pour les découvertes de cet été 2017

Un jardin et un aquarium = 1 projet + 2 visites. Détails :   http://www.biodiversarium.fr

Un festival unique en France dédié à la sensibilisation à l’environnement avec expos de photographies grand format sur la promenade en bord de mer à Argelès   http://www.argeles-sur-mer.com/se-divertir/evenements/agenda-complet

Festival de photos d’Argelès

Croisières en catamaran pour visiter la région depuis la mer en oubliant les soucis de parking et de conduite des voitures   https://navivoile.com/croisiere/croisiere-port-vendres-et-collioure-avec-escale/

Musée Aristide Maillol      http://visitpo.fr/musee-aristide-maillol/

Musée Aristide Maillol

Emerveillement au Cap Bear   https://www.visorando.com/randonnee-boucle-du-cap-bear/

Restaurant une étoile Michelin   http://www.pascal-borrell.com/fr/  La bonne adresse de Banyuls

 

Texte et photos Georges Lévêque  ©

 

Share Button
1 Comment
  • Margie77
    Répondre 21 juillet 2017 at 21:26

    Bientôt les vacances on dirai

Post a Comment