« La Madeleine de Gide » : Pupa Neumann sur les traces d’un mystère

La photographe Pupa Neumann présente jusqu’au 10 janvier à la librairie d’art d’Artcurial sa dernière exposition, interrogation sur la mystérieuse femme de l’écrivain André Gide.

Pupa Neumann aime photographier les femmes. Des femmes aussi belles qu’énigmatiques, généralement solitaires, le visage parfois caché. Ses clichés aux couleurs souvent vives, d’une grande beauté plastique, interrogent entre autres sur l’émancipation des femmes et sur les violences qui leur sont faites.

 

Le coquillage, 2016-®Pupa Neumann.

Pupa Neumann s’intéresse cette fois à la « Madeleine de Gide ». Point de pâtisserie ici, mais une cousine dont l’auteur des Nourritures Terrestres était tombé amoureux de façon purement intellectuelle et qu’il avait fini par épouser. C’est le lot des artistes passés à la postérité, notamment des écrivains, de voir leur vie privée dévoilée au public, que cela éclaire leur œuvre ou pas. On sait qu’André Gide était homosexuel et que le mariage avec Madeleine n’a jamais été consommé, mais a duré plus de 40 ans.

Les cygnes, 2016-®Pupa Neumann

La photographe s’interroge sur les motivations et la personnalité de cette femme bien réelle, donnant à voir des femmes tantôt brunes (comme la vraie Madeleine), tantôt blondes, assises derrière une table, dans l’attente. Ces femmes sont-elles réellement aussi passives que ça ? Les images ne fournissent évidemment pas de réponse, mais nourrissent un mystère qui dépasse largement l’histoire de cette femme de l’ombre.

La fleur, 2016-®Pupa Neumann

« La Madeleine de Gide »
Jusqu’au 10 janvier 2017
61, avenue Montaigne, 75008 Paris

Livre « La Madeleine de Gide »
Format : 21 x 25 cm, 64 pages
Prix : 29 €
En librairie spécialisée ou commande en ligne

Texte : S. D.
Crédit photo haut de page : Madeleine, 2016-®Pupa-Neumann

Share Button
No Comments

Post a Comment