La Maison du Peuple / La Fraternelle

A Saint-Claude, capitale du Haut-Jura, la Maison du Peuple / La Fraternelle est un lieu mythique. C’est une longue histoire, commencée à la fin du XIX e siècle, qui se poursuit avec pour objectif l’accès à la culture pour tous en Franche Comté.

 

A Saint-Claude, se trouve une institution qui préfigure peut-être une politique de la culture pour tous. Il s’agit de La Maison du Peuple / La Fraternelle, lieu chargé d’histoire et résolument tourné vers l’avenir. Il faut remonter à la fin du XIX e siècle et au début du XX e siècle, époque où les utopies étaient nombreuses et la volonté vivace et volontaire de les faire entrer dans le quotidien.

Atelier de sérigraphie

Atelier de sérigraphie

 

A l’instar des canuts lyonnais, les ouvriers et paysans se sont regroupés en coopérative pour mettre en place des circuits courts de distribution, en mutuelles afin de constituer des caisses de solidarité qui prenaient en charge la maladie, les soins, le décès ou l’accident. Les activités devenant pléthoriques, une Maison du Peuple voit le jour en 1910. Siège de tous les syndicats de la région, bourse du travail, c’est un vaste bâtiment, accroché à la falaise. On entre de plain-pied au dernier étage, on en sort de plain-pied cinq ou six étages plus bas. Une imprimerie, des bibliothèques qui permettaient à tous ceux qui le souhaitaient de se cultiver, une école du soir pour apprendre à lire, un cinéma, art populaire par excellence. Dans ce monde utopique mais réel, on se préoccupait du développement de l’enfant. Une crèche était en activité. Pendant l’occupation, bon nombre de sociétaires ont fait tourner les presses, imprimant tracts et journaux clandestins et organisant les maquis du Haut-Jura. Dans la bibliothèque sont gardés précieusement les comptes-rendus de tous les congrès du mouvement coopératif, régional et national.

Plombs d'une typographie  avec empatement

Plombs d’une typographie avec empatement

 

Le lieu a continué de vivre, puis de vivoter jusque dans les années 80. Les Coopérateurs du Jura créèrent une association La Fraternelle à laquelle ils cédèrent la Maison du Peuple. Ce fut le début d’une seconde jeunesse et d’une nouvelle histoire qui ne trahissait pas les utopies précédentes. Dédiée à la culture populaire, et par principe ouverte à tous, la Maison du Peuple a rouvert ses portes ; sa salle de cinéma a été modernisée ; la salle de réception, merveille d’art nouveau populaire, ancienne salle de réunion, de concert ou de bal selon les occasions, a gardé cette destination. Seules les infrastructures se sont rajeunies. Les presses d’imprimerie ont retrouvé une nouvelle jeunesse. Des ateliers éducatifs autour de la typographie, de la reliure, de la sérigraphie, en relation avec l’éducation nationale, sont mis en place. Des artistes sont invités en résidence. Ce qui aboutit logiquement à une exposition, mais pas seulement. La Fraternelle a créé une artothèque qui fonctionne sur le même principe qu’une bibliothèque. L’artiste en résidence laisse en dépôt une ou plusieurs œuvres à l’issue de son séjour, et n’importe quel Sanclaudien peut emprunter estampe ou lithographie.

Une rotative

Une rotative

 

A sa façon, la Maison du Peuple (qui se visite) du XXI e siècle poursuit les utopies du début du XX e. La culture pour tous, tous arts confondus.

texte de Marie Catherine Chevrier

 

Association La Fraternelle

12 rue de la Poyat

39200 Saint-Claude

tél. 03 84 45 42 26

fax. 03 84 45 77 30

photos du CRT Franche Comté / Barbara Gris-Pichot

Caractères typographiques

Caractères typographiques

Share Button
No Comments

Post a Comment