La Quinta Do Pessegueiro

 

La « jeune » quinta d’un entrepreneur français tombé sous le charme du Douro.

 

En comparaison de « vieilles » quintas dans le giron familial depuis 3, 4 générations, Pessegueiro fait figure de jeune première ! Cependant en regard du travail accompli tant sur le plan architectural que viticole on peut pour la décrire aisément parodier Corneille et lui attribuer ses vers : « je suis jeune, certes il est vrai, mais aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années ».

Vue sur les paysages du Douro

Vue sur les paysages du Douro

 

Un domaine Roger Zannier

 

Le français Roger Zannier est aux commandes de plusieurs marques de vêtements pour enfants et en 50 ans il est même devenu leader dans la mode enfantine. Venant fréquemment au Portugal pour ses activités textiles, il est tombé sous le charme de la région du Douro. Propriétaire en 1991, il plante immédiatement des vignes dans un terrain et un relief improbables : éloigné de tout, composé de schiste et d’ardoise brûlés par le soleil à 500 mètres d’altitude au dessus du fleuve, découpé en parcelles avec des variations importantes d’orientation.

Entrons dans le domaine

Entrons dans le domaine

Aujourd’hui, la propriété occupe environ 30 hectares répartis sur 3 parcelles et le travail de la vigne se fait en raisonnant parcelle par parcelle.

 

Une architecture du cellier au service du raisin

Si la propriété de réception est proche des belles habitations seigneuriales locales, le cellier est d’une incroyable modernité, d’un esthétisme très design. Bloc de ciment et de verre, il est en parfaite osmose avec la rudesse locale du terrain et en même temps il se fond totalement dans le paysage et se fait presque oublier.

Le cellier

Le cellier

Atypique, cette réalisation est le fruit d’un duo d’architectes (Artur Miranda & Jacques Bec) ; il est surtout un défi technologique étant conçu pour que la gravité naturelle soit utilisée à chaque étape d’élaboration et de transformation des raisins en vin. L’édifice s’élève sur 5 niveaux : réception des raisins et salles de dégustations avec une vue sur le paysage environnant, vinification à l’étage – 1 en cuves inox et bois, vieillissement au – 2 et cuve-ascenseur pour effectuer les soutirages et éviter toute pompe : seul le niveau 0 est visible, les quatre autres étages étant enfouis sous la roche. Ce processus exclusif par gravité assure un traitement en douceur du vin.

Le Douro coule paisiblement au pied des vignobles

Le Douro coule paisiblement au pied des vignobles

Une tradition qui guide la création

 

Si la modernité est omniprésente, on n’en oublie pas pour autant la tradition et à Pessegueiro on foule bien sûr les raisins aux pieds. Pas pour le folklore, mais pour extraire le meilleur de chaque grain de raisin !

Du vin L'Aluze 2010

Du vin L’Aluze 2010

L’assemblage a été confié à un professionnel, Joao Nicolau de Almeida, un homme issu d’une grande lignée d’œnologues portugais. Depuis plus de 10 ans, il régénère l’exploitation et conduit saison après saison l’élaboration de grands vins, de portos et de millésimes.

Si le Douro est mondialement connu pour son porto, ses vins sont moins exportés et sont plutôt bus sur le territoire portugais ; mais ils gagnent à être connus et ce domaine produit des vins du Douro.

La Quinta de Pessegueiro peut proposer 3 vins rouges : le souple fruité Aluzé, le puissant et profond Quinta do Pessegueiro et le Premium ; les parcelles de Teixeira et d’Afurada fournissant le blanc.

Le 1 er Vintage de l'actuel oenologue du domaine

Le 1 er Vintage de l’actuel oenologue du domaine

Coup de coeur pour le porto le premier Vintage de Joao Nicolau de Almeida, le 2012 Pessegueiro malgré son taux élevé en sucre (90 g / litre). En vente en ligne à 69 € la bouteille.

 

www.domainesrogerzannier.com

+ 351 254 422 081

 

 

 

Voir aussi l’article global sur le porto : http://levasiondessens.com/porto-et-quintas-du-douro/

 

Share Button
2 Comments
  • guillaume
    Répondre 30 novembre 2015 at 08:59

    Pas mal d’en parler mais c’est en boire que j’aimerai

  • Sandrine
    Répondre 30 novembre 2015 at 11:14

    Si le vin est aussi séduisant que les photos !

Post a Comment