La villa Cavrois dans le Nord

Proche de Lille, dans le Nord ; la villa Cavrois est un bijou architectural Mallet-Stevens.

Voilà un lieu improbable qui passionnera les fous d’architecture : une villa réalisée entre 1929 et 1932 pour une nombreuse famille du textile au sort malheureux ; car, outre les dommages liés à la guerre et l’occupation allemande, l’habitation n’est pas aimée des enfants Cavrois car elle défraye trop la chronique dans cette banlieue huppée de Lille où la richesse s’affiche habituellement par de grandes et cossues maisons anglo-normandes. Et pourtant….

Le lieu est magique, reflet du travail de Robert Mallet-Stevens qui a réalisé ici un chef d’œuvre mêlant des côtés industriels, hygiéniques à une épure de béton posé en verticalité et horizontalité sans presque aucune courbe.

Façade sud

La demeure tranche et ne reprend aucun des codes architecturaux régionaux : à l’opposé des châteaux ou grosses habitations bourgeoises, l’arrivée se fait par le côté comme un travelling de cinéma qui soulignerait les joints noirs et l’horizontalité des briques jaunes (pas rouges comme dans le pays !) collées au béton. Tout ici est orchestré pour que pénètre et règne la lumière dans la droite ligne des perspectives du parc.

Non vous n’êtes pas chez Ikéa ou Boffi et pourtant le lieu est pour l’époque très avant-gardiste avec une salle de bain pour chaque chambre, un ascenseur, un téléphone, un chauffage central…. Curieux paradoxe que cette propriété proche du château par ses dimensions, son agencement (aile séparée des enfants et des parents, fumoir pour les hommes) et en même temps si design et si précurseur (personnel logé au rez-de-chaussée, radio dans chaque pièce, cuisine laboratoire très hygiénique…).

En visitant les pièces progressivement remeublées uniquement par l’achat de mobilier ayant été dans la villa, on ne peut que s’émerveiller du souci des détails qu’avait Mallet-Stevens quant aux proportions des pièces, aux éclairages, aux accords des peintures en écho avec le parc ou les occupants, aux essences rares de bois…

Une des chambres

C’est vraiment heureux que l’Etat ait pu, en 2001, reprendre la villa qui était abandonnée et squattée !

Après 13 ans de travaux, l’ouverture au public a eu lieu en 2015 et depuis, plus de 220 000 personnes ont déjà visité la villa Cavrois.

Villa Cavrois

60 av. John Fitzgerald Kennedy

59170 Croix

03 20 73 47 12

Toutes infos sur www.lilletourism.com

et sur

www.tourisme-nordpasdecalais.fr

certains visuels fournis par le CMN ( JL Paillé)

 

Share Button
1 Comment
  • Lilo85
    Répondre 4 mai 2017 at 18:51

    Ça pique les yeux à mort ! Faut aimer se style…

Post a Comment