L’Atelier du Tartare

Une charmante petite place proche des Halles pour une cuisine raw ou crue.

A côté de ses confrères ‘mono produit’ tant sur l’offre salée que sucrée ; voilà le concept ‘tartare’, celui d’une cuisine du cru imaginée par un couple d’entrepreneurs à l’origine aux antipodes de la gastronomie.

La volonté est de revenir aux goûts bruts, aux saveurs d’origine, à une alimentation naturelle qui préserve les vitamines, les sels minéraux, les nutriments des matières premières qu’elles soient poisson ou viande. Et cela marche et c’est bon : lamelles de pata negra pour accompagner l’apéro ; bar, thon, St Jacques, viande de bœuf ou de veau. Mais ceux-ci sortent des créneaux battus et si le classicisme des tartare et carpaccio de bœuf (15 €) se déploie à côté de frites maison (4 €) ; les autres tartares proposent des palettes inédites d’espumas, de mousses de fruits, d’aromates croustillants ou frits. Bien sûr le vitllo tonnato (17 €) est bien représenté avec des câpres étrangement croquants ; mais la faveur des consommateurs va au carpaccio de bar mariné et son fromage frais. Prisés aussi les carpaccios de St Jacques (25 €) flirtent avec l’émincé de concombre et ceux de Saint Pierre (24 €) avec la truffe et la châtaigne en purée.

Tartare de thon

Le repas est ainsi light en surfant sur la mode ‘healthy’ ; surtout si vous évitez la ganache chocolat et si vous optez pour le carpaccio d’ananas (8 €) comme dessert.

La salle

Le seul point négatif du restaurant est le cadre si épuré, la décoration si sobre. Du fait de l’absence tapis ou moquette, de rideaux ou tentures ; le lieu est très bruyant et fatigant mais le propriétaire présent lors de mon passage un lundi soir en a pleinement conscience. Souhaitons qu’il remédie à cet inconvénient !

Et un beau tartare de boeuf et son oeuf cru

L’Atelier du Tartare

1 place des Deux Ecus

75001 Paris

Tél : 09 73 63 34 67

7 places au comptoir face au cuisine

32 places dans les deux salles

26 places en terrasse

Ouvert du lundi au samedi

Formule à midi à 17 € avec 1 tartare ou carpaccio, accompagnement et dessert du jour

 

 

Visuels fournis par D Grimbert

 

Share Button
3 Comments
  • David
    Répondre 1 avril 2017 at 18:05

    du cru ? quelle horreur alors que la viande c’est si bon cuit !

  • estelle
    Répondre 1 avril 2017 at 18:11

    non le cru çà me plait bien car c’est light ; mais si c’est bruyant, alors non !

  • Bertie
    Répondre 1 avril 2017 at 22:36

    Très jolie présentation
    Ca a l’air exellent

Post a Comment