Le Mas de Fontefiguières

Un hôtel chambres d’hôtes éco-responsable dont la philosophie de vie est toute tournée vers le bien être dans sa globalité ; un lieu pour se déconnecter, réapprendre la vie différemment.

Voilà un concept novateur et avant-gardiste à saluer bien bas !

A 1 h 30 environ d’Aix en Provence, la beauté des villages de l’arrière pays est encore préservée et entre les altitudes des Alpes de Haute Provence, le charme du Lubéron ; on est vite séduit, envoûté par ces contrées décrites et admirées par Giono. Proche de Manosque et de Forcalquier, dans une petite vallée encore agricole par ses troupeaux de moutons qui y paissent, le Mas de Fontefiguières est une pause détente troublée seulement par les tintements des cloches des ovins.

De l’ancien hôtel restaurant déclaré insalubre, il ne reste plus que la structure de base, le couple de Laurence et Philippe Focard de Fontefiguières qui a repris le lieu en 2011 ayant fait plus de 2 ans ½ de travaux pour élaborer le projet qui leur tenait à cœur. Le bâti est tout en longueur à l’image de la bergerie d’origine avec de belles parties remontant à 1742 et d’autres à 1811.

La façade sud du mas

La façade sud du mas

Bordé par une petite route pas trop passagère, le mas est donc en pleine campagne ; ce qui est primordial pour la volonté première ici clairement affirmée de se ressourcer, d’essayer de modifier ses comportements matériels, physiques, alimentaires pour repartir sur un autre pied et vivre différemment afin d’être plus heureux et en meilleure santé.

Le projet d’un couple

Rien ne prédestinait Laurence et Philippe, professionnels à Paris, à venir s’installer en Provence ; si ce n’est une prise de conscience progressive de ne plus vouloir vivre dans une société ultra commercialisée, marketisée et peu soucieuse du respect de la planète. Les excès de consommation d’eau, la surproduction d’énergies et de déchets ménagers, les effets néfastes d’une alimentation industrielle, le stress engendré par le travail dans les villes ont raison du couple qui décide de quitter la capitale.

Ayant expérimenté un savoir-vivre totalement différent, Laurence et Philippe entendent tirer une sonnette d’alarme pour une prise en main de l’individu ou tout du moins une ébauche de conscience de nécessaire prise en main personnelle. Chaque homme et chaque femme doit prendre conscience des dangers de la société d’ultra consommation dans laquelle ils vivent et à partir du moment où les gouvernements agissent peu ou mal ou pas assez pour la planète ; c’est à chacun de se prendre en charge pour la sauver et se sauver par là même.

Le salon à vivre

Le salon à vivre

Des détails qui comptent

Dès votre arrivée, on vous met dans le bain : alors autant le savoir !

Chambre dite 'académique'

Chambre dite ‘académique’

Même si rien n’est strictement imposé, il est recommandé de couper son téléphone, d’oublier son ordi, de ne pas allumer la télévision, de se débarrasser de tout superflu type maquillage et parfum. D’emblée vous saurez que pendant toute la durée du séjour on ne changera pas, sauf demande express, vos draps et serviettes de toilette pour limiter la pollution des nappes phréatiques. L’eau de la douche coule en mince filet et une simple «toilette de chat» est préconisée. Il n’y a pas de climatiseur dans les chambres.

Tous les matériaux utilisés dans la décoration de votre chambre des rideaux à la couette de lit sont en matières naturelles et végétales : coton, laine, soie, lin…. Aucun plâtre ni peinture, aucune matière pétrolifère n’ont été utilisés et un maximum a été fait pour réduire les ondes électromagnétiques. Le sol extérieur pour aller des chambres à la salle de restauration est en partie en coque d’amandes pour un massage des voûtes plantaires.

Chambre supérieure

Chambre supérieure

Néanmoins rassurez-vous, le confort est bien présent et cet écolo-lodge dispose d’une piscine et d’un petit sauna.

 

La finalité

Repos avec vue sur la campagne

Repos avec vue sur la campagne

Militants à leur manière, Laurence et Philippe entendent faire profiter de leur propre expérience et vous initier pendant 1 semaine à cette démarche volontaire qu’est la leur de voir votre vie autrement pour votre bien être et votre santé. L’intérêt est que le projet est vu dans sa globalité (construction, sports et alimentation) en une certaine forme d’ascétisme, de spiritualité qui ne veut pas s’affirmer comme adepte de telle ou telle religion. Invitation vous est faite de prendre le cap d’un développement personnel nouveau, mais surtout durable. Eloge est faite de la lenteur, de la ‘slow attitude’ pour que chacun se remette en question et réfléchisse à son moi intérieur.

Si donc vous êtes épuisé (e) et presque au bord du burn-out, si vous êtes en rupture dans votre vie sociale, affective ou professionnelle, si vous avez des questionnements personnels, si vous avez envie de ralentir les excès de tabac, alcool et nourriture trop riche, si vous voulez prendre conscience d’une vie saine éco-citoyenne, si vous avez envie en quelques mots de retrouver la vie d’antan saine, joyeuse et bonne pour la santé ; ce mas est idéal pour vous.

Le Mas de Fontefiguières

Campagne des Dragons

Ancienne route de Dauphin

04 300 Forcalquier

04 92 74 04 04

www.mas_de_fontefiguieres.com

http://luberon.fr/luberon/geographie/pays/annu+pays-de-forcalquier+4209.html

En général il faut rester 6 à 7 jours pour commencer à ressentir les bienfaits du séjour ; mais compter environ 94 € pour la 1 ère chambre pour 1 nuit (2 nuits minimum sont demandées) et 194 € pour une suite.

Forfait 2 nuits week-end à 350 € et 3 nuits à 454 €, 7 nuits à 931 €.

Allez voir le site, le couple offrant votre trajet de Paris ou Marseille en septembre et  octobre , soit 50 € d’économies, sous certaines conditions de séjour.

 

Un second article vous expliquera les pratiques sportives, l’alimentation existant au mas.

 

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment