« Le Quai des Brumes » au théâtre : poésie sur les docks

Après un poignant « Oncle Vania », toujours à l’affiche à l’Essaïon Théâtre, le metteur en scène Philippe Nicaud revient avec une superbe adaptation d’un chef-d’œuvre du 7e art, le mythique « Quai des Brumes », réalisé par Marcel Carné et interprété on s’en souvient par Michèle Morgan et Jean Gabin, sur un scénario signé Jacques Prévert.

Jean (Fabrice Merlo), un déserteur de l’armée, arrive au Havre, d’où il veut quitter la France. Dans un bar des docks tenu par Panama (Philippe Nicaud), il fait la connaissance de Nelly (Sara Viot), jeune fille terrorisée par son tuteur Zabel (Idriss Hamida), qu’elle soupçonne d’avoir assassiné Maurice, son amant. Entre le déserteur revenu de tout et la belle aux beaux yeux, c’est le coup de foudre. Mais un jeune truand local, Lucien (Sylvestre Bourdeau), risque de mettre à mal cette histoire d’amour naissante.

Malgré le désespoir des personnages et la noirceur du récit, on se laisse embarquer avec bonheur dans ce spectacle tant la mise en scène est brillante et les acteurs, talentueux. Une planche, un tonneau, une caisse de bouteilles… le décor est composé de peu d’éléments qui, en perpétuel mouvement, ne cessent de recomposer l’espace avec fluidité. L’ambiance intimiste de la petite salle voûtée du théâtre contribue à nous rendre les personnages particulièrement proches et émouvants.

Comme dans son spectacle précédent, Philippe Nicaud fait la part belle à la musique. Les notes nostalgiques d’un accordéoniste présent sur scène (Pamphile Chambon) accompagnent les comédiens avec des mélodies composées spécialement pour le spectacle. Et Panama égrène de temps à autre sa guitare, homme désabusé plein de compassion pour ses semblables.

Des êtres blessés… une lueur au travers de la brume qui disparaît aussitôt entrevue… Poétique et sensible, « Le Quai des Brumes » est assurément l’un des meilleurs spectacles de théâtre du moment à Paris. Et on attend avec impatience la prochaine aventure du tandem Nicaud / Merlo.

S.D.
Crédit photo : © Félix Lahache

« Le Quai des Brumes », mise en scène Philippe Nicaud
Essaïon Théâtre, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris
Jusqu’au 14 janvier 2018
Représentations les vendredis et samedis à 19 h 30, les dimanches à 18 h
Durée : 1h20

Share Button
1 Comment
  • MARC BAUDRY
    Répondre 29 novembre 2017 at 07:44

    Je vais y aller

Post a Comment