Les jardins suspendus de Marqueyssac

Accrochés aux terrasses, les jardins suspendus de Marqueyssac sont une prouesse jardinière. Rapide promenade dans cette merveille de la botanique en Dordogne.

Sauf à n’avoir aucun sens artistique, il est impossible d’être indifférent à la découverte de ces jardins suspendus. Sans même être un passionné de jardins, on ne peut que s’émerveiller devant ce parterre de coussins de buis aux formes adoucies par la main de l’homme. Même dépourvue de tout penchant sentimental, il est difficile de ne pas tomber sous le charme du romantisme exacerbé qui exhale de ces parterres.

Vue panoramique

Marqueyssac, c’est non seulement 150 000 buis taillés à la main ; mais aussi un petit château du XIX ème siècle à l’étonnante toiture de lauzes et au panorama à couper le souffle grâce à une position dominante sur la rivière Dordogne permettant de voir au loin les châteaux de Castelnaud, de Beynac, de Fayrac, de La Roque-Gageac.

Vue aérienne

Pas étonnant donc que le sérieux guide vert touristique Michelin crédite le belvédère d’un 3 étoiles, d’un ‘vaut le voyage’, car à 130 mètres de haut le panorama sur la Dordogne, les villages alentour et les forteresses médiévales est tout à fait exceptionnel.

Détail de l’intérieur de la toiture en lauze

Jardin remarquable depuis 2004, Marqueyssac revit grâce au travail depuis 15 ans de son propriétaire, Kléber Rossillon et du jardinier en chef Jean Lemoussu. Certes les buis remontent au temps de Le Nôtre et l’influence italienne et naturaliste du XIX ème siècle avait façonné le végétal pour lui donner des formes extravagantes de douceur. Mais Dame Nature avait repris ses droits et les buis non entretenus étaient devenus un amas fou, non dompté, une forêt d’arbustes de 6 mètres de haut. On doit à Kléber Rossillon et à Jean Lemoussu et leurs équipes la renaissance complète et parfaite de ces buis. Drastiquement coupés il y a près de 20 ans ; ils offrent aujourd’hui, suite à 3 ou 4 coupes régulières et manuelles par an, le paysage de courbes adoucies, de lignes dominées, de ronds maîtrisés.

Détails du bastion

La partie la plus spectaculaire est peut-être celle du bastion où les formes parfaites des boules succèdent aux murets de buis et aux lignes ondulantes de ‘petites collines’. Mais à côté de ces parterres très bien dessinés et orchestrés ; un esprit plus italien et une ‘atmosphère à la Toscane’ pointent dans les 6 kms alentours du parc, dans les allées où l’homme laisse les buis pousser librement sans contrainte.

Le propriétaire Kléber Rossillon

De retour vers le petit castel, l’art topiaire reprend le dessus ; mais là domine le ‘chaos’ avec une vision contemporaine du buis taillé. Morceaux de sucre éparpillés, Legos tombés en cascade, fragments de verdure de l’irlandaise Chaussée des Géants : à chacun sa version de cet amoncellement de blocs éparses de buis eux aussi savamment taillés.

La taille dans la parcelle appelée ‘le chaos’

Le Romantisme perce à chaque bosquet et si en été vous êtes là lors d’une des soirées aux chandelles (tous les jeudis de juillet et d’août) ; alors vous succomberez complètement.

Jardins de Marqueyssac

24 220 Vézac (à 9 kms de Sarlat)

Tél : 05 53 31 36 30

www.marqueyssac.com

Vue aérienne des différentes terrasses

 

certains visuels de Laugery

Un autre article sur une propriété gérée par Kléber Rossillon : Castelnaud

Kléber Rossillon et le château de Castelnaud

 

 

 

Share Button
3 Comments
  • David
    Répondre 1 avril 2017 at 18:07

    quel taf ! c’est pas moi qui ferait çà

  • estelle
    Répondre 1 avril 2017 at 18:11

    sublime ; il faut dire que le coin est tellement beau

  • Gaëlle
    Répondre 26 avril 2017 at 18:04

    Etonnant !

Post a Comment