L’hôtel Brach : une ouverture prématurée ?

Fallait-il déjà ouvrir au public (pour la pâtisserie, le restaurant) et aux professionnels de la presse (pour une visite des lieux) l’hôtel Brach ? Pas sûr !!

 Rue de la Pompe – rue Jean Richepin, un nouvel hôtel du groupe Evok Hôtels Collection a remplacé l’ancien centre de tri postal.

 L’ensemble se veut atypique avec club de sport et piscine haut de gamme lesquels ne seront pas exclusivement réservés à la clientèle de l’hôtel (cotisation annuelle de plus de 2 000 €) ; un comptoir à gâteaux pour déguster et acheter les divines pâtisseries de Yann Bris ; un potager ouvert sur les toits avec une vue divine sur la Tour Eiffel (réservé aux clients des suites et ouvert à la privatisation pour de l’évènementiel).

 

D’une suite vue sur la terrasse

La chambre et les quelques parties communes visitées sont dans un état d’esprit 1930, le tout ayant été orchestré par Philippe Starck. L’hôtel Brach se veut être un ‘boutique hôtel’ sans pour autant ressembler à son petit frère de l’avenue de l’Opéra, le Nolinski, qui appartient au même groupe.

 

Bain à l’extérieur avec vue sur Paris : le grand luxe !

Si vous êtes un peu perdu dans les dédales, ne vous trompez en interpellant un client de retour de son jogging ! Le personnel est aussi en tenue décontractée : polo Le Coq Sportif et baskets.

Il paraît que c’est dans l’air du temps : dans la plupart des restaurants, exit les services à cloche d’argent, finis les tralalas d’antan, on veut du cool sans chichi ; mais les prix le sont souvent moins !!

 

Le restaurant et la patte de P Starck

Il faudra que je retourne dans ce Brach Hôtel pour tester le restaurant et revoir peut être mes premières impressions.

 

Brach

1 – 7 rue Jean Richepin

75116 Paris

L’entrée n’est pas finalisée

Share Button
2 Comments
  • Bertie
    Répondre 11 octobre 2018 at 21:32

    Hôtel encore en plein travaux
    Je suis passé devant.
    L’espoir fait vivre

  • Fabienne L
    Répondre 12 octobre 2018 at 17:00

    Effectivement, on met la charrue avant les bœufs…

Post a Comment