Mes chemins d’espérance

Un très bel ouvrage de foi par Michael Lonsdale et le seul article qui puisse être publié en ces heures si dramatiques.

 

Il a une très belle tête d’homme mûr et ses yeux dégagent surtout un réel apaisement, une réelle sérénité que seuls les grands croyants ont la chance de connaître. De qui je parle ? De Michael Lonsdale, cet acteur de cinéma et de théâtre dont la vie a basculé depuis qu’il a rencontré le Christ et que comme il dit « la foi l’a retourné ». Depuis il n’a de cesse de vivre et de témoigner de sa foi par des interviews, des ouvrages.

La couverture du livre

La couverture du livre

On ne peut que dire merci à ce très grand acteur qui a tourné pour les plus grands (Duras, Welles, Losey, Truffaut, Annaud), a été césarisé pour son interprétation de Frère Luc dans « Des hommes et des dieux » et tente d’éclairer un monde très déchristianisé par ses témoignages.

En ces jours où la haine et la barbarie d’une autre religion frappent des innocents, lire son dernier livre « Mes Chemins d’espérance » est source de paix, d’apaisement intérieur.

Portrait de C. Truong-Ngoc

Portrait de C. Truong-Ngoc en avril 2013

Mes chemins d’espérance est un recueil de textes de divers auteurs pas nécessairement prêtres ou religieux qui éclairent par leurs écrits, un mot, un texte, une phrase de la Bible.

De Saint Augustin à Pascal, Péguy, Rilke, Vanier, Cheng, Tolstoï ; le choix est éclectique, mais chaque homme, chaque femme apporte un vibrant témoignage d’engagement, une porte ouverte vers l’espérance.

En ces journées de grand deuil, Michael Lonsdale ajouterait peut-être à son splendide ouvrage cet hymne pour le futur de A André.

Quand je mourrai

Je veux que l’on sache que je ne suis pas morte.

Je serai à chacun tout entier présente,

A chacun des amis, des aimés, des enfants.

 

Ce que je n’aurai su faire de mon vivant,

Je parviendrai enfin à le réaliser :

Être tout à chacun sans m’isoler de l’autre.

 

Je serai avec vous dans vos instants de grâce.

Lorsque dans le silence instauré dans vos cœurs,

Vous laisserez, tranquilles, s’écouler les pensées.

 

Lorsque vos sentiments deviendront harmonie,

Je viendrai visiter vos âmes et m’y asseoir,

Comme dans la maison ouverte d’un ami.

 

Je puis être avec vous lorsque vous m’appelez

Par un élan d’amour, une forme – pensée

Et vivre en même temps quelque part « ailleurs »….

 

Surtout mes amis, mes amours, ne pleurez pas,

Faites moi, je vous prie, cette grâce dernière.

Offrez moi votre paix, le sourire du cœur.

 

Si de moi, en votre âme, doit rester une image,

Choisissez la plus belle, la plus gaie,

Celle ou sur mon visage étincelait la joie.

 

C’est ainsi que ma joie répondra à votre âme.

 

Adieu ? Non.

Au revoir ?

Disons : « À maintenant »

 

Editions Philippe Rey

29, 50 € en librairie et sur www.philippe-rey.fr

 

 

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment