Mythique Gstaad

 

 

 

 

 

Gstaad : un village pas comme les autres pour les amoureux de la montagne !

En Suisse, dans l’Oberland bernois, à 2 heures de Genève et accessible par le Lyria Paris-Genève puis par le train CFF en 2 h 30 ; Gstaad la plus huppée des stations alpines se révèle plus merveilleuse, inédite, luxueuse, sportive et gourmande que sa consoeur française, la mythique Megève.

A Gstaad, si l’été est le paradis des randonneurs en quête d’authenticité et de traditions ; l’hiver se prête fort bien à quelques jours de vacances pour ceux qui aiment le luxe discret de palaces, les émotions fortes liées à aux sports et à des expériences nouvelles.

Vue sur le village la nuit

Un village tout en contrastes

Un veau de race Simmental

Gstaad est un des seuls endroits où une ferme d’alpage et son tas de fumier cotoye le chalet aux vieux bois décorés ; où les cohortes de Bentley, Rolls & Royce et Jaguar s’effacent devant les troupeaux de vaches Simmental et de chèvres Saanen en désalpe ; où les boutiques de dirndls et d’art de découpages en papier jouxtent les Vuitton, Hermès et Ralph Lauren ; où les tables des restaurants proposent autant de viande séchée et de fromage à rebibes que de caviar et de foie gras.

 

Le bois ancien des chalets est souvent très travaillé

Depuis toujours les people s’y bousculent !

Etrange contraste donc que ce village qui compte autant d’habitants (7 000) que de vaches et qui sait au-delà de sa belle nature, de son hospitalité légendaire rester discret à tel point que Roger Moore s’étonnait que l’on remarque plus sa voiture que lui-même. Qu’ils soient de passage ou réguliers, Gstaad aime ses hôtes ; ce qui a fait dire à l’actrice Julie Andrews que le coin était « the last paradise in a crazy world ».

Des domaines de Schönried à l’Egli, le ski alpin est en hiver le premier sport des vacanciers. Du ski certes, mais pas à outrance comme dans certaines stations françaises malgré 200 kms de pistes tout de même… Ici, le ski s’apprécie dans des chemins entre les conifères et les torrents de montagne et la région est très réputée pour ses 150 kms de pistes de ski de fond.

VIP et people sont aussi nombreux que les chèvres Saanen

Peak Walk et glacier 3 000 pour les addicts aux sensations fortes

Les plus aventureux iront au glacier 3 000 profiter des neiges éternelles sur des pistes très douces et admirer un cirque à 360 ° de montagnes.

Très impressionnante la passerelle du Peak Walk est suspendue entre 2 pitons rocheux : 107 mètres à franchir au dessus du vide pour une vision panoramique à tomber par terre ! De la Jungfrau au Cervin sans oublier le Mont Blanc ; une kyrielle de pics à plus de 4 000 mètres est sous vos yeux. Un avantage : plus besoin de s’offrir un voyage coûteux au Tibet : vous y êtes déjà ! Un conseil : si vous avez le vertige, si vous êtes acrophobe ; abstenez-vous !

Sur le peak walk

Néanmoins la balade en ski, à pied ou en dameuse-bus est sublime et vous pourrez profiter d’un excellent repas dans le refuge d’Inge et de Roland à 2 860 mètres au pied de la Quille du Diable, un rocher où vous aurez – avec un peu de chance – la possibilité de voir voler des gypaètes barbus. Pour vous remettre de vos émotions, soupe à l’orge perlée, tomme de pays chaude et pommes rissolées, saucisse de pays et Etivaz affiné 2 ans, crème double de Gruyère et bricelets…..

Le romantisme au gré d’une calèche à fondue

Mais la dernière attraction familiale est une balade en calèche tout en dégustant une fondue. Johann von Grünigen possède 3 des 4 calèches de la station et il a transformé une calèche en roulotte à fondue pour 5 à 20 personnes.

La calèche à fondue

Aux pas lents de ses chevaux, aux sons de leurs cloches ; on déambule du village typique de Saanen aux hauteurs de Gstaad. En regardant défiler lentement le paysage, il ne vous reste plus qu’à tenter de ne pas laisser tomber son pain dans la fondue. Si non, un gage est assuré et voté par l’ensemble des convives. C’est là un moment inoubliable de convivialité en famille ou entre amis à essayer ; d’autant que vin chaud et Petite Arvine coulent à flot.

Les chalets de montagne sont souvent décorés de cloches

 

 

 

www.gstaad.ch

www.suisse.com

www.tgv-lyria.com et www.cff.ch

www.glacier3000.ch

www.gstaadschlittenfahrten.ch prix de 48 à 58 FS selon le temps de promenade pour un adulte et de 30 à 45 FS pour un enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir un autre article sur Gstaad

Fat bike à Gstaad

Un premier palace …

A Gstaad, le Palace

A Gstaad le Grand Bellevue hôtel

 

The Alpina à Gstaad

Certains visuels fournis par l’office de tourisme de Gstaad

 

 

 

Share Button
2 Comments
  • marilou
    Répondre 25 janvier 2018 at 17:56

    et nous on a la pluie ; là bas soleil & neige …… veinards ces suisses

  • Gaëlle
    Répondre 7 février 2018 at 13:33

    Les paysages sont magnifiques, j’irais là-bas plus pour la nature que pour les people.

Post a Comment