Nouveaux parfums pour les baby Trop’

Plus de parfums encore pour les tartes tropéziennes montées à la capitale !

 

1955 : une onctueuse crème à peine vanillée posée entre deux brioches légères décorées de grains de sucre avait conquis notre Brigitte Bardot nationale ainsi que toute l’équipe du tournage du film « et Dieu créa la femme ». Depuis, le succès de ce dessert n’a pas défailli.

La tarte tropézienne classique qui avait fait craquer notre BB nationale !

La tarte tropézienne classique qui avait fait craquer notre BB nationale !

 

Pour tous les gourmets de la capitale, la tarte tropézienne, la vraie avec sa recette inchangée depuis 1955, inégalée bien que souvent imitée, avait gagné Paris en juin dernier. Aujourd’hui, les parfums se diversifient avec des crèmes chocolat, café, praliné et pistache.

A la crème et aux framboises fraîches pour les beaux jours

A la crème et aux framboises fraîches pour les beaux jours

Un vrai coup de cœur pour ces deux derniers parfums, pistache et praliné, parfaitement équilibrés et justement dosés. A 1, 70 € l’unité, 5 € la boîte de 3, 6 € la boîte de 10 ; on va tous et toutes craquer ; à moins que vous ne préféreriez la grande garnie de crème « classique » et de framboises fraiches.

 

La Tarte Tropézienne

3 rue de Montfaucon 75006 Paris

01 43 29 09 81

Share Button
No Comments

Post a Comment