Pachè Monograno Felicetti cuits au foin, pommes de terre, ris de veau

Une recette de pâtes premium, les Paché Monograno de Felicetti, testées lors d’un repas chez Penati Al Baretto avec ris de veau et pommes de terre.

Alberico Penati flirte depuis toujours avec la gastronomie italienne et s’étant décidé à ouvrir son propre restaurant à quelques pas de l’Arc de Triomphe, rue Balzac ; il est normal qu’il fasse pour son établissement appel à de bons fournisseurs.

Sourcing et qualité garantis avec les pâtes premium Felicetti : cela fait 4 générations que les pâtes Felicetti sont élaborées de manière naturelle, bio, saine avec l’utilisation d’un seul grain par variété de pâtes : le matt (blé dur des pouilles), le Khorasan kamut (ancêtre des blés modernes du Moyen Orient), le Farro (épeautre)….

Le chef italien Morelli à l’initiative de la recette

La marque crée toutes sortes de pâtes : fisulloni, penne, pàche, conchiglioni, spaghetti, tagliatelle, rigatoni, fusilli, penne rigate, linguine ….

La recette  : Pachè Monograno Felicetti cuits au foin, pommes de terre soufflées et ris de veau croustillant

La recette photographiée par C Peczi

Ingrédients pour 4 pers.

280 g de Pachè Monograno Felicetti

120 g de foin

100 g de ris de veau

1 œuf

12 g de beurre clarifié

80 g de pommes de terre

40 g de beurre

40 g de parmesan

Nettoyer les ris de veau et les cuire dans l’eau et du lait pendant 20 mn à partir de l’ébullition.

Fariner les ris de veau, les tremper dans l’œuf battu et les passer dans la chapelure. Cuire dans le bain clarifié.

Couper les pommes de terre en brunoise et les faire blanchir dans de l’eau bouillante. Les faire sécher au four à 70 ° pendant 45 mn. Les faire doucement souffler dans l’huile à 180 °. Cuire les pachè dans l’eau aromatisée au foin, les faire revenir à la poêle avec du beurre et du parmesan. Servir avec les pommes soufflées, les ris de veau.

Les vins à servir avec ce plat

En Val de Loire, le Château du Rivau est non seulement un beau monument historique, un parc, des jardins et un potager éco-responsables, mais aussi un vignoble acquis en 2014 à Cravant les Coteaux sur un territoire de graves et l’appellation Chinon. Gérées par la fille des propriétaires, les vignes sont travaillées en rosé, en un rouge frais et fruité et un plus charpenté, le Donjon du Rivau au cépage Cabernet Franc vieilli en fût de chêne.

Le Donjon du Rivau pour accompagner ce plat

Pâtes Felicetti en vente à La Grande Epicerie de Paris, 5, 80 € les 250 g ; www.felicetti.it  

www.chateaudurivau.com

L’AOC Luberon Petula Rosé 2017

Si vous voulez un vin plus léger, optez pour un rosé, une AOC Luberon avec le Petula Rosé 2017.

Il a du caractère à l’image de la créatrice et propriétaire des vignobles de Marrenon dont il est issu. A coeur du massif du Luberon, une riche brésilienne hérite de Marrenon, une maison en forêt et tombant amoureuse de la région elle s’y installe et demande aux vignerons de lui créer une cuvée qu’elle signe Marrenon.

En un assemblage Syrah à 95 % et Grenache noir à 5 %, Petula lui rend hommage. Si le nez laisse apparaître des notes de fruits rouges (fraise) et de fruits de la passion; en bouche le vin demeure gourmand et fruité mais plus lacté sur des notes de mangue en complément.

A boire frais;  7, 80 € chez les cavistes.

 

 

 

Fusillotti de Felicetti

 

Share Button
No Comments

Post a Comment