Parfums BDK

Hongrie 2

Coup de cœur pour une jeune maison artisanale de parfums créée par David Benedek.

Des origines roumano-algériennes, mais une famille dans le microcosme de la distribution de parfums (Worth et Dior dans les années 1950) …. David Benedek est quasiment tombé dès son plus jeune âge dans la distillation comme d’autres le sont dans un alambic ou sur un terrain de sport.

Pas Ce Soir, un chypré légèrement fruité sucré

Pas Ce Soir, un chypré légèrement fruité sucré

Des expériences glanées chez Givaudan puis à l’Institut Cinquième Sens afin de créer sa propre maison, son univers olfactif personnel autour d’une matière première qu’il interprète comme un conte oriental.

Et pour se lancer dans ce monde sensoriel, une ‘collection parisienne’ de 5 jus qui flirtent principalement avec l’Orient.

Les deux plus difficiles à appréhender pour nous autres Français sont Oud Abramad, un bois de oud aux facettes épicées et riches et Wood Jasmin, un encens-myrrhe-patchouli vanillé.

Addictive ou détestable selon les personnes, la tubéreuse est une fleur hors du commun dont l’aura charnelle est, ici dans Tubéreuse Impériale, magnifiée par l’iris, le santal et le benjoin.

Nettement plus classiques pour une clientèle européenne, les deux fragrances, Pas Ce Soir et Bouquet de Hongrie, jouent sur un registre chypré sucré pour la première et intensément floral pour la seconde.

Eau de parfum, de 140 à 160 €, disponible chez Liquides dans le 3 ème arrondissement parisien et sur www.parfumsbdkparis.com

 

L'oud de Benedek

L’oud de Benedek

Share Button
1 Comment
  • Fabienne L
    Répondre 26 juillet 2016 at 16:15

    Beaux visuels même si vu les prix ce n’est quand même pas pour tout le monde…

Post a Comment