Raviole de Carré Frais aux herbes, bouillon de tomate, olives et câpres

Une recette avec le mythique Carré Frais en une nouvelle variété, ail, fines herbes et échalotes.

Emblématique de la cuisine fraicheur et naturalité, le Carré Frais est un inconditionnel de toutes les ménagères et des frigos de l’hexagone.

Pourquoi l’aime t’on ? Tout simplement pour son petit goût frais qui rappelle certaines tartines de l’enfance, pour sa simplicité à être cuisiné, pour son authenticité et sa recette inchangée depuis 1872, pour son excellent rapport qualité / prix.

Pour faire un Carré Frais, il faut du bon lait de vache

Après le Frais Nature, voilà le Carré Frais ail, Fines Herbes et Echalotes (2, 19 € en gms).

Topissime : un Carré Frais à mon nom !!!

 

La recette de Cyril Haberland chef étoilé du Château des Reynats en Périgord

 

 

 

 

  • 4 portions de Carré Frais de 25 g “Croquant d’Ail et Fines Herbes“
  • Pâtes à ravioles chinoises
  • Quelques olives violettes
  • 20 g de câpres
  • 1 c. à soupe de pignons de pin grillés
  • Menthe, verveine, ciboulette et basilic pour le velouté tomates & poivrons
  • 4 tomates green zebra
  • 2 c. à soupe d’huile d’olives extra
  • Sel fin
  • Piment d’Espelette

 

Cuire les ravioles dans une grande quantité d’eau salée avec un peu d’huile d’olive pendant 2 min puis les sortir de l’eau.

Disposer 4 ravioles sur un papier film, poser les portions Carré Frais sur les ravioles, et les refermer à l’aide d’une autre pâte.

Laver et retirer les pédoncules des tomates. Les passer à la centrifugeuse, puis ajouter l’huile d’olive, le sel et le piment d’Espelette.

Réserver à température ambiante.

Déposer les ravioles dans 4 assiettes, verser le jus de tomate.

Disposer les olives, les pignons de pin, les câpres et les herbes fraîches.

Astuce: Vous pouvez servir cette raviole avec des crevettes, des dés d’avocat.

Quoi boire sur ce plat ?

Un Blanc de Kiwi Longonya ? Vous ne devez pas connaître ! En effet, il ne s’agit pas d’un vin puisqu’il n’y a de vin que s’il y a raisin. Or ici, il s’agit de kiwis non qualifiés qui restent en fermentation créant ainsi un blanc de kiwis.

Peu sucré, le produit titre 7, 5 % d’alcool. Quelques 40 000 bouteilles seront produites cette année ; auxquelles s’ajouteront dans l’avenir d’autres blancs de pêche, d’abricot, de cerise pour être associées à des desserts.

Le Blanc de Kiwi Longonya

Mais le blanc de kiwi est assez minéral et sa légère acidité se marie bien avec une salade ou un plat tel que ces ravioles. En finale quelques notes d’agrumes en bouche.

A consommer frappé entre 8 et 12 °, de 8 à 12 € selon les épiceries fines, les cavistes et sur www.logonya.com

 

Share Button
3 Comments
  • Margie77
    Répondre 21 juillet 2017 at 21:23

    Sympa comme idée de recette !

  • Laurent75
    Répondre 21 juillet 2017 at 21:56

    Un bon vin, de la bonne bouffe, vive la France !

  • Sybilline Dutourniez
    Répondre 21 juillet 2017 at 22:14

    Raviole c’est de la nouille ; curieux de manger des nouilles froides ; çà donne pas envie

Post a Comment