« Réversible » : le cirque contemporain explore l’intime

Dans sa nouvelle création, la compagnie québécoise Les 7 doigts de la main feuillette l’album familial. Chacun des huit artistes a en effet puisé dans sa biographie pour composer son personnage. Nourri par ce travail personnel, « Réversible » nous embarque pour une 1H30 de performances circassiennes teintées de poésie.

Les 7 doigts de la main, c’est un savant mélange de cirque, de danse et de jeu théâtral. Le collectif de création fondé en 2002 et basé à Montréal offre des spectacles hybrides emblématiques du cirque contemporain, à l’instar du Cirque Le Roux.

Moment de poésie avec les cerceaux

Le fil rouge de « Réversible », ce sont les parents et grands-parents des artistes évoqués sous forme de petites histoires, tantôt amusantes, tantôt nostalgiques. Sur scène, les quatre hommes et les quatre femmes évoluent dans un décor mouvant composé de maisons.

Numéro de roue allemande

Au rythme d’une bande-son originale entraînante, les artistes enchaînent avec une grande maîtrise les numéros de cirque, en solo, duo ou à plusieurs. Au programme notamment : mât chinois, jonglage, planche coréenne (bascule), roue allemande. La tradition n’exclut pas l’innovation : pour preuve, un numéro bluffant de skate-board (Vincent Jutras et Jérémi Lévesque) ! Le spectacle est aussi ponctué de notes d’humour, comme cette jeune mariée empêtrée dans sa blanche robe, ainsi que de moments de grâce, avec un très beau numéro de cerceaux (Emi Vauthey).

De même que les éléments mobiles du décor dévoilent l’intérieur des maisons, « Réversible » donne à voir l’intime. Un spectacle empli d’émotions et plein d’énergie.

S. D.
Photos : © Alexandre Galliez

« Réversible », mise en scène Gypsy Snider, jusqu’au 1er avril 2017 au Bataclan, 50 bd Voltaire, 75011 Paris
Tournée en France à partir du 29 juin 2017

Share Button
1 Comment
  • MARC BAUDRY
    Répondre 21 mars 2017 at 10:02

    J’y vais.

Post a Comment