The Alpina à Gstaad

Dans la luxueuse station suisse de l’Oberland bernois, Gstaad, pas moins de 5 hôtels de luxe, reflet de 5 différentes atmosphères. En premier lieu, The Alpina, le dernier né.

Sublime par son ampleur, sa décoration, ses restaurants ; The Alpina est un mélange de luxe improbable et d’Art.

Vue globale de ce 5 étoiles qu’est l’Alpina

James Bond y aurait toute sa place pour une de ses prochaines aventures et on ne serait pas étonné de voir l’agent 007 remonter au bras d’une blonde sulfureuse le monumental escalier d’entrée chargé de bouquets qui feraient pâlir d’envie le fameux fleuriste du George V, Jeff Leatham.

ce superbe plafond en bois peint décore l’immense lobby d’entrée de l’hôtel

Pièces ultra lumineuses, matériaux artisanaux locaux avec une prédominance de cuir, de sapin patiné par le temps : le luxe pointe dans chaque détail sans pour autant être « too much ». Une vraie réussite dans le genre contemporain chic avec des pièces artistiques très soignées à l’image de certains tableaux, de photos inouïes, d’œuvres argent-bois d’animaux d’une étrange beauté.

Sculpture de Nathalie Decoster

L’hôtel a sélectionné des sommités dans le domaine artistique et l’hôtel se transforme un peu en collection privée à la portée de chaque client. On peut ainsi voir des œuvres de Nathalie Decoster, d’Ann Carrington, de Michel Comte, de Roy Nachum, de Pamela Stretton entre autres…..

La salle à manger d’un des restaurants avec des pièces d’argent et de coutellerie d’Ann Carrington

La table couronnée d’un 17 au Gault & Millau vaut le détour comme en témoignent des plats testés tels que la mosaïque de foie gras et de tartare de bœuf, le filet de truite poché dans une feuille de vigne ou le filet de bœuf Wellington si tendre que le couteau n’était pas nécessaire pour la découper.

Mosaïque de foie gras et de viande de boeuf crue

www.gstaad.ch

www.thealpinagstaad.ch prix de 460 à 1 460 € pour une double

55 chambres dont des suites inouïes de 400, 750 et 850 m2 !

Visuels fournis par l’hôtel et en ouverture d’article une vue sur le cigar lounge avec un oeuvre de Roy Nachum

Share Button
1 Comment
  • guillaume mersier
    Répondre 16 février 2018 at 19:47

    encore et toujour du luxe …..

Post a Comment