Visite de la Coutellerie du Maine Anjou

Créée en 2012, la Coutellerie du Maine Anjou est une nouvelle facette de l’artisanat d’art que la Mayenne met en valeur et en avant.

En bordure de rivière, le paysage serait d’un calme presque dérangeant pour un citadin si on n’entendait pas le vrombissent de l’eau dans la toute proche écluse.

En effet, Antoine Faucheux, originaire de Château-Gontier et diplômé d’un CAP d’instruments coupants et de chirurgie obtenu à Thiers vient d’investir une maison éclusière sur la Mayenne. Dans son jus depuis 1983, la bâtisse comme une maison de garde-barrière est aujourd’hui transformée en atelier et le coutelier fait office aux beaux jours d’éclusier pour les quelques bateaux de passage.

Antoine Faucheux présentant son couteau Anjou pliant

Bien sûr, on entend le ronronnement des machines d’affûtage des lames et de celles de polissage avec leurs différents disques en coton ; mais ce qui frappe surtout dans les pièces c’est la variété des bois et leurs odeurs. Partout des essences différentes d’arbres via des chutes ou des pièces déjà taillées traînent en attente de se transformer en manche. Volontairement, la plupart des bois proviennent de la région (frêne, platane, tête d’orme, racine de rosier, de lilas, de thuya, houx, pommier, cerisier….) ; même si vous pouvez apporter ici votre propre bois qui peut être exotique ou originaire d’une contrée lointaine.

Des couteaux superbes pour la cuisine

Si la lame arrive en grande partie façonnée d’ateliers de Thiers, il reste encore du travail pour façonner, polir le bois, adapter et monter le manche en le rivetant. Créer de la matière brute, donc de A à Z, un couteau est trop cher en temps horaire et il est donc préférable que l’acier inoxydable soit découpé au préalable.

Couteaux pliants, couteaux de cuisine, couteaux de table se dessinent au fil des tours de meule et sont finalisés par une possible personnalisation (logo, nom et prénom, initiales).

Le polissage de la lame

Si vous êtes addict au couteau vous pouvez suivre un stage de fabrication et selon le temps que vous avez, vous assemblerez seulement les pièces préalablement préparées pour vous.

Si vous souhaitez immortaliser un arbre qui vous tient à cœur, une corne ou défense d’un animal chassé, une pièce d’un meuble en fin de vie, un bois flotté récupéré ; vous pouvez l’apporter et créer en plusieurs étapes votre couteau, un couteau unique dont vous aurez stabilisé le bois en le rendant imputrescible.

A défaut de venir en Mayenne, Antoine Faucheux vient de temps en temps à Paris pour des ateliers de fabrication dans le 12 ème.

La pose de rivet

Coutellerie du Maine Anjou

Ecluse de Neuville

53 360 Saint Sulpice

prix approximatifs des stages : de 1 h à 120 €, de ½ journée à 210 € et de 400 € la journée

Stage à Paris à L’etablisienne Bd de Picpus dans le 12 ème ; 01 43 46 35 32 ; www.letablisienne.com

prix des couteaux en 1 essence de bois : Anjou pliant dès 90 €, Anjou éminceur à 170 €, Anjou de table 96 € les 2.

 

 

 

Share Button
1 Comment
  • bertie
    Répondre 3 janvier 2019 at 23:01

    intéressant surtout pour les manches avec des bois différents.

Post a Comment